Delphine et Jean-Philippe : de vrais serial roadtrippers !

Sur les traces de la série Breaking BadL’Amérique du Nord a toujours été une destination faisant rêver bon nombre de voyageurs, ne serait ce déjà que pour la diversité et la beauté de ses paysages que l’on a tous pu voir dans d’innombrables films la concernant.

Et s’il existe un mode de voyage permettant de découvrir ce continent en totale liberté, c’est bien le roadtrip ! Mais vu l’immensité du territoire, il faut multiplier les séjours pour arriver à le couvrir …

C’est ainsi que Delphine et Jean-Philippe, amoureux des Etats-Unis, partent tous les ans un mois en roadtrip pour les découvrir. Ils en parlent dans notre interview …

 

Pouvez vous vous présenter ?

Bonjour, nous sommes Delphine et Jean-Philippe, la trentaine, installés dans le Jura, dans l’Est de La France, pour le travail. Mais Lyonnais de cœur.

Dans le  » civil « , nous sommes tous les deux journalistes. Côté virtuel, on se cache derrière le blog A La Fin De La Route, qui est l’expression de notre passion du voyage et des roadtrips, particulièrement aux Etats-Unis, où nous partons un mois tous les ans.

 

Quel est votre profil de voyageur ?

Roadtrippers ! Arriver, prendre une voiture (et d’autres moyens de locomotion) et visiter avec toute la liberté que cela comprend. Faire des tours, des détours, explorer parfois sans but. C’est de la vadrouille en couple.

 

Comment préparez vous vos voyages ?

Sur la préparation, nous sommes très pointus et ça peut prendre plusieurs mois.

D’abord choisir un point de chute et un point de retour puis dessiner un parcours selon nos envies. Celui-ci mélange toujours nos envies d’urbanité et de nature, entre grandes villes américaines et parcs nationaux. Nous lisons des guides papier, en français ou en anglais (Lonely Planet, Gallimard ou autres), nous consultons les blogs de nos collègues expatriés, visitons des sites spécialisés, puis précisons avec des recherches très précises (offices de tourisme, wikipedia, tripadvisor, yelp, et sites des villes ou des lieux).

Une fois le parcours tracé, les billets d’avion et la voiture réservés, on choisit les endroits où nous aurons besoin de réserver un logement, notamment dans les grandes villes et à proximité ou dans les parcs. Là, c’est site de réservation ou réservation en direct.

Notre petit plaisir, c’est le motel indépendant, souvent moins cher et à la déco plus personnalisée. On est toujours en recherche de logements originaux. En 2013, on avait par exemple dormi dans un airstream au Texas et cet été, dans un chien géant dans l’Idaho.

Quand on ne réserve pas, on utilise des coupons de réduction ou on négocie un peu, histoire d’alléger la note.

 

Quelles destinations avez vous déjà réalisé ?

Notre premier grand voyage en duo, nous l’avons fait au Québec. Trois semaines de Montréal à la pointe de la Côte-Nord puis un retour par la Gaspésie.

Nous avons fait cinq longs roadtrips aux Etats-Unis et également le tour de l’Islande par la route 1.

Pour des séjours moins longs (de trois à dix jours), nous sommes allés en Italie (Venise, Vérone, les Lacs, Florence, Pise, Bologne, Sienne, Milan), l’Espagne (Barcelone, Valence, Tarragone, Séville), l’Angleterre (Londres), la République Tchèque (Prague), les Pays-Bas (Amsterdam), la Grèce (Santorin) ou encore l’Egypte.

Et on a parfois aussi de belles surprises en découvrant de jolis coins de France.

 

Quel est le voyage le plus beau ou le plus original réalisé ?

C’est très difficile de classer ses voyages.

On retient bien sûr nos roadtrips aux Etats-Unis, bourrés de découvertes et de paysages irréels. S’il faut trancher, on choisit le dernier, dont on est encore imprégnés et qui n’a rien à envier aux grands classiques.

En juillet, nous avons pris la route depuis Medford (Oregon), dans le nord-est des Etats-Unis, pour rejoindre South Padre Island, à l’extrême sud du Texas. 11000 kilomètres de route entre plusieurs états (Oregon, Idaho, Montana, Colorado, Nouveau-Mexique et Texas, principalement). Des plages de l’Oregon et ses rochers impressionnants à celles, interminables, du Golfe du Mexique, en passant par des parcs comme Glacier, des montagnes à plus de 4000m dans le Colorado, des villes charmantes, ça donne une idée de ce que sont les Etats-Unis, dans toute leur diversité et leur immensité. Un dépaysement énorme.

On a fait le bilan ici.

 

Parlez nous un peu de ce voyage …

D’année en année, l’habitude aidant, on essaie de se plonger de plus en plus dans la culture américaine, même si un mois, c’est très court.

Au cours de ce voyage, on a rencontré beaucoup d’expatriés et de locaux. On a tiré de ces rencontres une série de portraits sur le blog. On a également vécu le 4 juillet, la fête nationale, dans une petite ville côtière de l’Oregon, Cannon Beach. On s’est invité à un concert de country dans l’un des lieux mythiques de la musique américaine, Red Rocks, près de Denver. Nous avons aussi emprunté l’historique train Durango-Silverton. On essaie à chaque fois de s’offrir des expériences comme celles-ci.

On adore aussi tester quelques spécialités culinaires. Cette année, testicules de taureau (Rocky Mountain Oysters) et serpent à sonnette.

Côté climat, les USA sont une valeur sûre en été. Il fait bon sur la côte, très chaud à l’intérieur des terres. Les orages d’été, généralement en fin d’après-midi, sont violents mais brefs et très spectaculaires. Au niveau des températures, c’est le grand écart. De 2 degrés dans le Rocky Mountain NP (Colorado) à 40 au Texas.

 

Y avez vous visité des lieux insolites ou pittoresques ?

Bien sûr. Il faut d’abord savoir que nous visitons tout par nos propres moyens. Certains choix sont faits à l’avance, d’autres sur un coup de tête, au dernier moment. On peut citer la nuit dans un chien géant B&B à Cottonwood dans l’Idaho, la visite de musée hors du commun (Miracle of America à Polson dans le Montana ou Tinkertown à Sandia Crest au Nouveau-Mexique) ou d’un observatoire d’ovnis.

Et comme évoqué plus haut, prendre un train d’époque, à vapeur, pour rallier Silverton depuis Durango, c’est une expérience inoubliable. Arriver dans cette petite ville sauce far-west, avec une seule rue goudronnée, sous la pluie. On a adoré.

 

Quels ont été les faits marquants de ce voyage ?

La route a été le fil conducteur. On a parcouru lors de ce voyage certaines des plus belles routes que comptent les Etats-Unis. Il y a la route 1 sur la côte de l’Oregon, la Going to The Sun road dans le parc de Glacier, la Million Dollar Highway dans le Colorado, un bout de route 66 également. Et d’autres… Par exemple, la montée, en voiture, au sommet de Pikes Peak (Colorado). 156 virages et une arrivée à 4300m. Ce n’est pas quelque chose que l’on a l’occasion de vivre tous les jours.

On adore aussi la nature que l’on retrouve chaque année aux Etats-Unis, dans ou hors des parcs. Voir, dans un même voyage, des baleines, des coyotes, des daims, des serpents, des wapitis ou des ours. A chaque fois, nous ne sommes pas déçus.

Si on devait parler d’une seule rencontre, ce serait celle de Judy Messoline. Nous avons échangé longuement avec elle. Judy est arrivée à Hoover, en provenance de Denver, il y a longtemps. Elle voulait élever un troupeau mais l’herbe a rapidement disparu et son activité avec. Alors, elle a créé l’UFO Watchtower, un observatoire d’ovnis. Elle affirme avoir multiplié les  » rencontres « , là, à quelques kilomètres du parc de Great Sand Dunes. Devant son observatoire en forme de vaisseau spatial, il y a un jardin où, selon elle, deux vortex sont en activité. Elle invite chacun à y laisser un objet. L’endroit est assez surprenant.

 

Avez vous quelques photos à nous montrer sur ce voyage ?


Le 4 Juillet à Cannon Beach, Oregon


Coucher de soleil à Bandon, Oregon


Ce chien géant est un Bed & Breakfast. Cottonwood, Idaho


La caldeira de Crater Lake National Park (Oregon)


La route pour monter à Pikes Peak (Colorado), l’un des 54 sommets de cet état à plus de 4000m 


Red Rocks (Colorado), un lieu unique pour assister à un concert


Les Rocky Mountain Oysters, des testicules de taureau frites


Le train mythique entre Durango et Silverton (Colorado)


Petit repas face au Golfe du Mexique à South Padre Islan


Un Wapiti à Rocky Mountain National Park

 

Avez vous rapporté des cadeaux-souvenirs de ce voyage ?

Notre péché-mignon, ce sont les magnets. Les Américains en font pour tout. Du coup, on en ramène de chaque lieu visité. Chaque année, ce sont 50 magnets qui viennent garnir notre frigo. D’ailleurs, il faudra penser à en prendre un plus grand. Sinon, des mugs, des stickers, des vêtements et quelques babioles, comme une couverture mexicaine cette année. Difficile de rester sage au USA.

 

Avez vous des conseils à donner à ceux qui voudraient faire ce même voyage ?

Commencer par le commencement. Bien étudier son parcours mais se laisser des zones de libertés. Bien choisir ses villes d’arrivée et de départ. Remplir son ESTA pour pouvoir entrer dans le pays. Sur place, on conseille toujours d’acheter une glacière (vite rentabilisée) et de faire ses courses dans des grands supermarchés pour réduire les coûts. Un roadtrip aux Etats-Unis n’est pas forcément hors de prix. Il est ce que l’on en fait. Vous pouvez très bien camper pendant un mois, manger raisonnablement et sainement, limiter certaines dépenses.

 

Y a-t-il d’autres destinations que vous envisagez de réaliser ?

Oh oui, beaucoup ! Après le salon des blogueurs voyage, les 18 et 19 septembre à Cannes, nous partons à la fin du mois pour l’Afrique du Sud. Une destination nouvelle pour nous. Au programme : le Cap, le Parc Kruger et entre les deux, de la route bien sûr (il ne faut juste pas qu’on oublie qu’il faut rouler à gauche !). On a hâte. Et bien sûr, on pense déjà au tracé de notre roadtrip aux Etats-Unis en 2015.

 

Avez vous quelques chose à ajouter ?

Merci les Vadrouilleurs de nous avoir passé le volant et de nous avoir permis de revivre nos voyages. Et pour vos lecteurs, n’hésitez pas à venir faire un bout de route avec nous.
Un commentaire à faire sur l’interview ou une question à poser à Delphine et Jean-Philippe ? N’hésitez pas à utiliser la zone commentaires située en bas de cette page …

Vous avez la plume facile et vous avez un profil de voyageur atypique ou vous avez vécu une expérience de voyage hors du commun ? Contactez nous pour vous faire interviewer

 

, ,

Pas encore de commentaires.

Laisser un commentaire

Contrôle sécurité * limite de temps dépassée. Rechargez un CAPTCHA

CommentLuv badge

Ne copiez pas notre blog !