L’Ile Maurice : derrière la carte postale, une île vraiment attachante !

Ile Maurice : Plage de Le MorneComment vous imaginez vous l’Ile Maurice ? Certainement comme une petite île paradisiaque offrant plages de sable blanc, cocotiers et lagons aux eaux cristallines … C’est en effet le cliché typique des brochures touristiques nous vantant cette île comme une destination de rêve associant le luxe au farniente. 

Et pourtant, outre le fait que cette destination francophone se démocratise, elle possède aussi un patrimoine naturel, historique et culturel assez riche. Amateurs de découvertes plutôt que d’oisiveté, nous sommes donc allés passer 2 semaines à l’île Maurice, loin des hôtels tout inclus, en faisant le pari de ne pas nous y ennuyer …

 

Découvrir une Ile Maurice hors des sentiers battus

Nombreuses sont les fois où nous avions entendu parler du combiné Ile de la Réunion – Ile Maurice pour de belles vacances dans l’Océan Indien. C’est d’ailleurs pour cela que nous avions short-listé ce type de séjour au moment de choisir une destination voyage pour nos 20 ans de mariage. Bien qu’au final nous soyons allés au Panama, l’envie de découvrir ces 2 îles restait toujours bien là. Mais nous voulions le faire cependant à notre rythme, sans suivre une formule de voyage organisé tout-inclus … Nous avons donc choisi de dissocier les séjours sur ces 2 îles en accordant à chacune 2 semaines. Des séjours alors réalisés en totale autonomie avec réservations de vols secs, hébergements locatifs et voitures de location.

Après avoir commencé par l’île de la Réunion en Novembre 2015,  nous sommes allés à l’île Maurice au mois de Novembre de cette année. Pourquoi le mois de Novembre ? D’abord parce que ces séjours étaient réalisés dans le cadre de l’anniversaire de Valérie (née un 3 Novembre) et ensuite parce que Novembre est un mois d’intersaison entre l’été austral et l’hiver austral. A cette période les précipitations sont donc limitées et il ne fait pas encore trop chaud 😉

Carte de l'île Maurice

Nous avons séjourné à différents endroits de l’île (points rouges de la carte ci dessus dont nous reparlons en fin d’article) et parcouru 1500km avec notre voiture de location. Ce qui, au final, nous a permis de découvrir une île Maurice hors des sentiers battus et de nous en faire une bonne opinion.

 

L’Ile Maurice : l’île plage !

Située au coeur de l’Océan Indien, à environ 1500km à l’Est des côtes africaines et 900km de Madagascar, l’Ile Maurice est couramment appelée « l’île plage ». Avec 330km de côtes, elle dispose en effet de nombreuses plages de sable blanc bordées de cocotiers et/ou de filaos. Ce sont alors les plus belles que nous mettent en valeur les voyagistes 😉

Il faut dire que le fait d’être entièrement ceinturée d’une barrière de corail lui procure un avantage indéniable. L’Ile Maurice offre ainsi de magnifiques lagons aux eaux cristallines tout en disposant d’une vie marine très abondante. En ce sens elle représente déjà un petit paradis pour les amateurs de snorkeling en eaux sûres.

Pointe d’Esny et île aux Aigrettes (vue de drone)
Ile Maurice : Panorama Pointe d'Esny
Plage de Flic en Flac (vue de drone)
Ile Maurice : Panorama Flic en Flac

Evidemment les plus beaux endroits de l’île sont exploités par les hôtels et résidences de luxe. Ce qui n’empêche pas toutefois de pouvoir se promener librement sur leur zone de plage située entre la mer et ce qu’on appelle le « High Water Mark » (limite atteinte par les vagues au moment de la marée haute). Et oui, cette zone fait partie du domaine public 😉

Alors bien sûr, outre le fait d’offrir les meilleurs emplacements côté plage, les hôteliers apportent la tranquillité (population restreinte, surveillance), le confort (transats, matelas), l’ombre (paillottes, parasols) et souvent même le service (bar, serviettes). En gros les conditions idéales pour du vrai farniente loin du tourisme de masse ! Et c’est surtout cela que promouvoient les voyagistes, en particulier pour les lunes de miel.

Plage de Le Morne
Ile Maurice : Plage de Le Morne
Résidence Paradise Beach – Pointe d’Esny
Ile Maurice : Le farniente

Pour le coup il est bien difficile de réunir ces mêmes conditions au niveau des plages publiques. Qui plus est si on y va le week-end lorsqu’elles sont prises d’assaut. Il faut savoir en effet que la plage publique représente la sortie du dimanche pour de nombreux mauriciens. Ils y passent alors la journée en famille ou entre amis et prévoient le pique-nique du midi à l’ombre des filaos. Pour les autres, les snacks, « food trucks » et stands de rue ne sont jamais bien loin pour se rafraîchir et manger local à petits prix 😉

Pique-nique du dimanche en famille
Ile Maurice : Pique-nique du dimanche
Snacking Pointe aux Piments
Ile Maurice : snacking à la plage

Pour avoir une certaine tranquillité sur une plage publique, il est préférable d’y aller en semaine, ou à défaut en début ou fin de journée le week-end.
Côté Ouest de l’île l’avantage d’une fin de journée est alors de profiter de magnifiques couchers de soleil sur la mer tandis que côté Est les lève-tôt peuvent plutôt assister aux levers du soleil 😉

Coucher de soleil à Flic en Flac
Ile Maurice : Coucher de soleil sur l'Océan Indien

Mais que vous séjourniez à l’ile Maurice en hôtel de luxe ou en hébergement locatif, flâner sur de longues plages de sable fin, apprécier la douce tiédeur des eaux cristallines, vous prélasser sur du sable chaud, admirer les crépuscules sur l’Océan Indien … tout en écoutant le bruit sourd des vagues se brisant au loin sur la barrière de corail, seront des choses simples (et gratuites) dont vous pourrez profiter 🙂

 

Et au délà des plages idylliques de l’Ile Maurice …

On a souvent entendu, voire même lu sur des forums, qu’en dehors des plages il n’y avait rien à voir ou à faire à l’Ile Maurice … hors c’est totalement faux ! Ce cliché n’aurait il pas été créé par des personnes ayant réalisé un combiné Réunion – Maurice et donc uniquement séjourné une semaine dans un des hôtels de luxe de l’île ? Il est clair qu’en se cantonnant au périmètre d’un hôtel tout-inclus avec pour seule option de découvertes une sélection d’excursions hors de prix proposées, on ne va pas voir et apprendre grand chose de l’Ile Maurice …

Seuls une voiture de location, un GPS et un bon guide de voyage (Guide Evasion dans notre cas) vont offrir l’autonomie et la liberté pour découvrir par soi même les différents points d’intérêts de l’île. Il faudra par contre apprivoiser la conduite à gauche avec un véhicule ayant son volant à droite mais aussi faire abstraction de la conduite sportive et du klaxon facile des mauriciens 😉
Mais nous l’avons fait sans grosses difficultés … Et au pire il y a la location de scooter ou encore l’option du taxi que choisissent la plupart des touristes.

Ce qui est certain c’est qu’on ne peut émettre un avis objectif sur l’intérêt de l’île qu’après avoir bien parcouru celle ci …

L’Ile Maurice et ses paysages variés

Contrairement à ce que l’on pourrait croire, en écoutant certaines comparaisons avec l’île de la Réunion, l’Ile Maurice n’est pas une île plate offrant uniquement des plages paradisiaques. Même si les plantations de canne à sucre y sont nombreuses, elle dispose tout de même de quelques chaînes montagneuses. La plus haute montagne, le Piton de la Rivière Noire, culmine alors à 828m d’altitude et le célèbre Morne Brabant (inscrit au Patrimoine Mondial de l’UNESCO) s’élève à 555m. Bien s’ils soient cependant moins nombreux et moins impressionnants qu’à la Réunion, les reliefs de l’île permettent de réaliser tout de même quelques belles randonnées

Le Morne Brabant (vue de drone)
Ile Maurice : Le Morne
Chamarel View Point
Ile Maurice : Panorama sur le lagon de Le Morne

Même d’anciens cratères éteints deviennent des curiosités. C’est notamment le cas à Trou aux Cerfs avec son panorama à 360° sur toute l’île et à Grand Bassin dont le lac sacré sert de lieu de pèlerinage aux Mauriciens de confession hindoue. A Grand Bassin on peut d’ailleurs rencontrer de nombreux macaques vivant en toute liberté, et ceux ci raffolent des cacahuètes 😉

Mélange de montagnes et de forêts, le Parc National des Gorges de la Rivière Noire est aussi à découvrir. On y trouve de superbes points de vue, notamment aux chutes Alexandra et aux Gorges de la Rivière Noire, ainsi que l’étonnant site naturel de Chamarel. Cet endroit incontournable de l’île Maurice dispose en effet de la plus grande cascade de l’île mais aussi et surtout de la Terre des Sept Couleurs, un phénomène géologique unique. L’entrée du site est payante mais cela vaut le coup d’oeil.

Paysages divers
Ile Maurice : Des paysages variés

Sinon l’Ile Maurice c’est aussi des vallées luxuriantes, des réserves naturelles, des forêts, des cascades, des rivières, … une diversité de paysages permettant de ravir les amateurs de nature. Ces derniers ne doivent pas manquer la visite du Jardin de Pamplemousses (plus grand jardin botanique de l’Ile Maurice) et son incroyable collection d’espèces végétales. On peut même y observer de nombreuses roussettes noires, des chauves-souris géantes assez impressionnantes.

L’Ile Maurice et ses vestiges d’un passé colonial

L’esclavage a malheureusement joué un grand rôle dans le développement économique de l’Ile Maurice qui a connu 3 époques de colonisation : hollandaise, française et anglaise. C’est durant la colonisation française, et cela après l’arrivée du gouverneur Mahé de La Bourdonnais en 1735, que l’île a commencé à connaître la prospérité. Le développement de l’industrie sucrière a alors assuré la bonne fortune de planteurs qui se sont fait construire de belles maisons de maître.

Nombreuses jusqu’au début du XXième siècle, la plupart de ces demeures coloniales ont disparu ensuite avec les cyclones et la pression foncière … Restaurées, voire transformées en musées, quelques une de celles ci ont cependant survécu afin de témoigner de cette époque révolue.

Quelques demeures de style colonial
Ile Maurice : De la culture ...

On peut citer les exemples du Château de Labourdonnais à Mapou, de la Maison Eureka à Moka ou encore du Domaine des Aubineaux à Forest Side. Leur visite nous permet aujourd’hui de découvrir ce que pouvait être l’art de vivre tropical à l’époque coloniale. Et certaines font en plus salon de thé et/ou restaurant 😉

Mais la meilleure façon de découvrir l’histoire coloniale de l’Ile Maurice est encore de visiter le superbe musée de l’Aventure du Sucre situé à Pamplemousses. Une visite à réaliser de préférence en début de séjour afin de mieux comprendre l’histoire et la culture de l’île dont on retrouve ensuite des bribes dans les demeures coloniales visitées par la suite.

A savoir sinon qu’une simple balade dans la rue Saint Georges de Port Louis (capitale de l’île Maurice) permet aussi de remonter le temps avec la découverte de ses vieilles maisons créoles restées intactes …

L’Ile Maurice et son mélange de cultures

La vraie richesse intérieure de l’Ile Maurice est sans nul doute son brassage de différentes cultures. Du fait d’un long passé colonial, sa population rassemble aujourd’hui des descendants de colons blancs (français en majorité mais aussi anglais), des descendants d’esclaves noirs (créoles) et des descendants d’immigrants (indiens et chinois) venus travailler sur l’île après l’abolition de l’esclavage. Différentes communautés vivent désormais ainsi à l’Ile Maurice en totale harmonie malgré leurs différences culturelles et religieuses. La plus grande communauté est d’origine indienne, regroupant environ 70% de la population de l’île.

Eglises catholiques, mosquées, temples hindous, temples tamouls et temples bouddhistes cohabitent alors sur l’île, lui apportant une grande diversité architecturale. Nous avons pu visiter librement plusieurs de ces sites religieux en respectant toutefois certaines règles (silence, retrait de chaussures dans les temples …).
L’Ile Maurice est un endroit où l’on peut aussi bien entendre les cloches d’une église catholique que les prières d’un prêtre hindou ou l’appel d’un muezzin 😉

Coexistence de sites religieux
Ile Maurice : différentes cultures

La mixité de la population mauricienne est aussi à l’origine de nombreuses fêtes religieuses et traditionnelles tout au long de l’année. Ce sont autant d’événements culturels que l’on ne voit pas forcément ailleurs et qui sont intéressants à découvrir sur l’île …

Si nous avons malheureusement raté le Divali (fête des lumières), nous avons par contre pu assister au Ganga Asnan (fête du Gange) à Flic en Flac. Il s’agit d’un jour de purification où les mauriciens de confession hindoue se lavent de leurs péchés en suivant un rite particulier. Ils se recueillent sur la plage, réalisent des offrandes à la déesse Ganga (noix de coco, bâtons d’encens, fleurs, camphre) et, pour certains, vont même jusqu’à se mettre dans l’eau tout habillés. 

Rassemblement au soir du Ganga Asnan
Ile Maurice : Fête hindou

Ce jour là nous avons aussi pu assister au soir à un rassemblement de dizaines de personnes chantant et dansant autour d’un feu dans une véritable ambiance de joie. Cela se déroulant sur une plage publique, nous n’aurions certainement pas eu l’occasion de le voir en séjournant dans un hôtel. Et pourtant il est toujours bien enrichissant de pouvoir découvrir des fêtes et traditions d’autres populations … 

L’Ile Maurice et sa cuisine métissée

La cuisine mauricienne est bien métissée. Elle s’est en effet façonnée au fil de l’histoire de l’île en prenant pour base des recettes ancestrales (et des saveurs) venues d’Europe, d’Afrique, d’Orient et d’Asie auxquelles sont venus s’ajouter des ingrédients locaux. L’aliment de base est souvent le riz qui est alors combiné à des poissons, fruits de mer, volailles ou viandes. Et les épices ne sont jamais bien loin du fait que les mauriciens en raffolent.

Côté spécialités locales, on peut se faire servir au restaurant du vindaye, du rougail, du cari, du biryani, du mine frit … Et au niveau stands de rue acheter des dholl puris, des rotis, des samoussas, des gâteaux arouille, des gâteaux piments … J’en salive rien que d’y repenser !

Cuisine mauricienne
Ile Maurice : Côté cuisine

On mange plutôt bien à l’Ile Maurice et cela généralement à des prix abordables. Il est ainsi possible de trouver un menu entrée + plat + dessert dans certains petits restaurants à moins de l’équivalent de 10€ par personne. Les prix peuvent par contre doubler, voire tripler, dans les lieux touristiques (Chamarel par exemple).

Par contre les restaurants ne sont pas légions sur l’île en dehors des endroits touristiques. On trouvera alors plus facilement des stands de rue, ceux ci ayant alors l’avantage de permettre de manger à moindres frais. Rendez vous compte qu’une fois nous avons ainsi pu déjeuner pour à peine 2€ à nous deux ! Au menu 2 dholl puris (galette à base de poix cassés garnie d’une préparation), 2 gâteaux arouille (sorte de beignet à base de racine de plante mauricienne) et 2 aloudas vanille (boisson rafraîchissante à base de lait et de perles de tapioca). C’était à Port Louis. Rapport qualité/prix imbattable !

Alors bien sûr on est là bien loin de la cuisine raffinée, du confort et du service qu’offrent des restaurants tels que Le Fangourin (à L’Aventure du Sucre) ou Le Bois Chéri (sur La Route du Thé). Des endroits où nous avons réellement bien mangé, qui plus est dans de magnifiques cadres … Mais avec un stand de rue, le contexte et le plaisir ne sont pas les mêmes. On se rapproche plus de la vie mauricienne. Et cela n’empêche pas parfois de profiter aussi du joli cadre d’un bord de mer 😉

L’Ile Maurice et ses loisirs hors du commun

Les loisirs extérieurs ne manquent pas à l’Ile Maurice. Il est possible d’y pratiquer la randonnée, le canyoning, le golf, la planche à voile, le kayak, le paddle, le surf, le kitesurf, la plongée, les balades équestres … mais l’originalité de certaines activités proposées nous a marqués. Jugez par vous même. Au cours de notre séjour, nous avons en effet pu :

  • conduire un scooter sous-marin en duo et évoluer au milieu des poissons, à 3m de profondeur, tout en respirant normalement.
  • descendre à 35m de profondeur à bord d’un véritable sous-marin de 10 places pour découvrir une authentique épave et un massif corallien.
  • réaliser une randonnée en SeaKart (sensations garanties sur ce bolide plus sécurisé qu’un jet-ski) à la découverte des lagons de l’île Maurice.
  • randonner en quad dans le cadre hors du commun du plus grand domaine naturel et privé de l’Ile Maurice : le Domaine de l’Etoile.
Quelques loisirs originaux
Ile Maurice : Des activités originales ...

Et bien que nous ne l’ayons personnellement pas testé, nous avons aussi vu qu’il était possible de marcher sous l’eau (avec scaphandre) au milieu des poissons, avez vous déjà vu cela par ailleurs ? Comme quoi ces quelques loisirs hors du commun ont réellement de quoi rendre inoubliable tout séjour réalisé à l’Ile Maurice 🙂

 

Aspects pratiques de notre séjour

Les vols secs ont été réservés 8 mois à l’avance auprès de la compagnie Emirates. Leur prix étaient alors les moins chers d’après le comparateur de vols Liligo.fr, et en plus on prenait pour la 1ère fois l’Airbus A38O 😉

Pour trouver notre voiture de location, nous avons utilisé le service de Carigami.fr, une référence en matière de comparateur internet de location voiture pas chère. Celui-ci nous a permis de trouver un prestataire sérieux présent à l’aéroport (Sunny Cars) avec donc la possibilité de disposer du véhicule dès la descente de l’avion et de le rendre juste avant de repartir. Pour éviter de payer une option GPS, nous avons emmené notre TomTom GO 610 auquel nous avions alors rajouté la carte de l’Afrique.

Voiture de location à l’aéroport
Ile Maurice : Location de voiture

Nous avons testé plusieurs formules d’hébergements dans différents endroits de l’île. Une bonne façon de connaître ainsi différentes expériences de séjours tout en optimisant nos déplacements sur l’île. Nous avons :

  • passer 2 nuits dans un appartement de luxe de la résidence Paradise Beach située à la Pointe d’Esny (Sud-Est de l’île, près de Mahébourg) => confort, tranquillité et plage de rêve, et aussi découverte de la partie Est de l’île avec ses villages pittoresques et ses hameaux de pêcheurs.
  • passer 4 nuits au Bungal’eau, une villa pieds dans l’eau située à la Baie du Tombeau, un endroit tranquille à 2 pas de la bouillonnante ville de Port Louis => immersion dans la vie d’un village de bord de mer (avec observation du travail de pêcheurs en pirogues), découverte de Port Louis et de la partie Nord de l’île.
  • passer 6 nuits dans un appartement confortable de la résidence Ocean Dream à Flic en Flac => immersion dans la vie plus animée d’une station balnéaire et découverte des parties Ouest et Sud de l’île.
Nos différents hébergements
Ile Maurice : divers hébergements

Nous avons aussi passé une nuit en écolodge tente safari chez Otentic, au village de Deux Frères, afin de vivre une expérience proche de la nature 😉

 

Notre avis sur l’île Maurice

Très rares sont les endroits auxquels je me suis attaché à tel point que je ne voulais pas les quitter en fin de séjour. C’est pourtant ce que j’ai ressenti à l’Ile Maurice, cette île qui au final ne correspondait pas à l’image bien plus « touristique » que j’en avais. Entendez par là qu’aux côtés des plages paradisiaques je pensais trouver des stations balnéaires très occidentalisées avec de nombreux hôtels, magasins, boutiques de souvenirs, bars, restaurants voire même des marinas …

J’ai été agréablement surpris de constater qu’il n’y avait pas tant d’hôtels que cela et que les quelques stations balnéaires visitées étaient loin d’être aussi urbanisées que sur nos côtes françaises. Espérons alors que cela perdurera ainsi … Visiblement l’orientation haut de gamme du tourisme de l’île a au moins permis de préserver celle ci des méfaits du tourisme de masse et de lui garder ainsi une certaine authenticité.

Plage à Le Morne
Ile Maurice : Plage de Le Morne

Promue comme une destination de luxe, l’Ile Maurice est pourtant accessible hors des séjours en hôtels prestigieux. La plus grosse partie du budget voyage concerne bien sûr les vols A/R mais une fois sur place le coût de la vie est plutôt en faveur des touristes.
Côté hébergement locatif on trouve des prix moins chers, ou au pire équivalents, à ce que l’on a en France à prestation égale. Et c’est bien avec ce type de séjour que l’on peut le mieux découvrir et prendre part à la vie mauricienne.

L’anglais étant aussi la langue officielle de l’Ile Maurice, je ne m’attendais vraiment pas à ce que l’on puisse y parler français partout. Et ça, c’est bien agréable ! Tout comme le fait de ne jamais avoir été importunés, pour nous vendre ou réclamer quelque chose, où que nous soyons allés. Et pourtant nous avons sillonnés l’île de long en large durant 2 semaines … Les mauriciens sont en fait plutôt accueillants 🙂

Pêcheur à la Pointe aux Feuilles
Ile Maurice : pêcheur à la pointe aux feuilles

Tout n’est pas rose non plus, il y a eu des choses moins reluisantes comme :

  • le contraste saisissant entre l’image de tourisme de haut standing promue pour l’île et les conditions de vie précaires constatées dans certains villages
  • le manque de respect de l’environnement par certains mauriciens laissant leurs déchets sur la plage après leur passage et les épaisses fumées noires crachées par les bus des transports en commun
  • les nombreux chiens errants aux abords des routes (ce qui nous amenait à penser à notre propre toutou placé en famille d’accueil 🙂 )
  • l’interprétation douteuse du code de la route par de nombreux mauriciens

mais cela n’a pas occulté le côté attachant de cette île à l’identité unique. Une île dont nous avons apprécié la découverte des différents patrimoines (historique, naturel, culturel). Et aussi, pour ce qui me concerne, du bon rhum … Il faut bien que les cannes à sucre servent aussi à cela 🙂

Préparation d’un mojito chez L’Aventure du Sucre
Ile Maurice : le rhum

Quoiqu’il en soit notre pari a été gagné : nous ne nous sommes pas du tout ennuyés durant ces 2 semaines ! Nous n’avons d’ailleurs même pas eu le temps d’aller voir tout ce que nous aurions voulu … Et pourtant les 3 heures de décalage avec la France nous faisaient réveiller de manière naturelle à 5h30 tous les jours et qui plus est toutes sorties confondues je n’ai pas dû me baigner plus de 2 à 3 heures sur toute la durée du séjour. 

Comme quoi il n’y a donc pas que du farniente à faire à l’Ile Maurice … on vous en parle d’ailleurs dans ces 2 articles :

Pour découvrir l’île Maurice et nos quelques découvertes réalisées durant ce séjour, regardez aussi notre vidéo suivante et montez le son pour être dans l’ambiance du séga mauricien. Bonne humeur assurée 🙂


 

Pour découvrir d’autres photos de l’Ile Maurice, allez voir notre Travelgram et notre album Facebook réalisés au cours du séjour.

Pour en savoir plus aussi sur l’île, voire pour préparer un séjour, visitez le site web de l’Office de Tourisme de l’Ile Maurice

 

Et vous, êtes vous déjà allé(e) à l’Ile Maurice ? Si oui qu’en avez vous pensé et si non vous l’imaginiez vous comme cela ?

=> Pour répondre ou pour toute question/remarque, n’hésitez pas à utiliser la zone commentaires située en bas de cette page …

 

Il y a encore bien d’autres articles à paraître sur notre blog, suivez nous donc sur les réseaux sociaux pour en être informé(e) 🙂


Et si vous aimez cet article, faîtes le savoir SVP :

Par le .

, , ,

6 Réponses pour L’Ile Maurice : derrière la carte postale, une île vraiment attachante !

  1. Marie-Renee Castel 14/12/2016 à 14:59 #

    Je suis d’accord avec vous bon descriptif de l’île Maurice mon mari et moi même faisons partis de ces retraites qui passent l’hiver à l’île Maurice, nous n’avons jamais eu un accueil aussi chaleureux que sur cette île pourtant ces habitants ne sont pas du tout riches en argent mais riches énamouré pour les autre

    • Christophe 14/12/2016 à 15:09 #

      Merci pour votre commentaire. Vous avez bien de la chance de pouvoir passer régulièrement l’hiver à l’île Maurice 🙂
      Je présume d’ailleurs que vous en connaissez désormais les moindres recoins …

  2. David 15/12/2016 à 18:07 #

    Nous faisons partis des retraités qui passent une bonne partie de l’ hiver à Maurice .
    Nous en sommes à nôtre 28 ième séjour ,nous avons commencé en 1992 ( 20 jours) nous étions encore en activité ! Et nous venons de plus en plus longtemps depuis quelques années.
    Nous sommes venus uniquement en location et on comptabilise environ 4ans de séjour à Maurice.
    La description que vous avez fait de Maurice ,c’est celle qu’on aurait pu faire,vous avez bien cerné cette Belle Île , la vie des Mauriciens qui n’est pas rose pour tout le monde .
    Il est vrai que nous avons découvert cette Île avec des Mauriciens vivant en France mais on ne l’a pas vue comme des touristes d ´hôtel : c’est là toute la différence .
    Nous regrettons seulement qu’elle se bétonne à vitesse grand V ….
    Bravo pour vôtre commentaire.
    Il faudrait qu’il puisse être lu par tous les touristes avant leur premiére visite à Maurice

    • Christophe 15/12/2016 à 18:39 #

      Merci pour votre témoignage et cette appréciation qui fait plaisir à lire … Nous connaissons en fait assez bien la vision du touriste d’hôtel car nous avons longtemps voyagé en séjournant dans de superbes hôtels 5* All Inclusive. Ce n’est plus l’orientation que nous privilégions depuis quelques années, même s’il peut encore nous arriver de le faire à l’occasion, mais en louant alors une voiture sur place pour découvrir le pays par nous même plutôt qu’au travers d’excursions à touristes … Nous recherchons désormais l’authenticité et préférons alors découvrir chaque endroit à notre façon au lieu d’aller voir uniquement ce que l’on veut bien nous montrer 😉
      En l’occurrence je pense sincèrement que nous avons fait le bon choix de séjour pour ce qui concerne l’île Maurice, nous aurions été moins en contact avec les mauriciens dans le cas contraire et cela aurait été bien dommage 🙂

  3. Danielle 20/12/2016 à 21:15 #

    Merci pour cette découverte de l’île Maurice et la magnifique vidéo. J’y suis allé de nombreuses fois et j’aimerais beaucoup y retourner.

    • Christophe 20/12/2016 à 22:01 #

      Cette île ne laisse pas indifférent et visiblement beaucoup de celles et ceux qui y sont allés finissent toujours par y retourner 😉

Laisser un commentaire

CommentLuv badge

Ne copiez pas notre blog !