Pierre et Camille, un roadtrip au Canada façon Van Life

RSS
EMAIL
Facebook
Facebook
Google+
Google+
http://www.lesvadrouilleurs.net/interview_voyageur/roadtrip-au-canada-van-life/
YouTube
YouTube
Instagram

Van Life au Canada : Pierre et CamilleAvez vous remarqué que la Van Life redevient tendance ? Grâce aux possibilités de travail sur internet, de plus en plus de personnes fuient en effet le rythme métro-boulot-dodo en vivant sur les routes à bord d’un van aménagé. Un mode de vie hippie adapté aux digital nomads et offrant la liberté de pouvoir se réveiller chaque jour dans un paysage différent.

C’est la vie dont rêvent Pierre et Camille qui, l’espace d’un an, s’initient à ce mode de vie lors d’un roadtrip au Canada et en profitent pour partager cette expérience dans leur webzine. Nous les avons interviewés …

 

Pouvez vous vous présenter ?

Passionnés de voyages depuis nos 18 ans, nous sommes un jeune couple originaire de Bretagne.
Nous : c’est Pierre et Camille. Nous avons 27 ans et cela fait maintenant plusieurs années que nous vivons de pays en pays. D’abord pour nos études, puis pour nos projets personnels et enfin dans un cadre professionnel : ces dernières années ont été riches en découvertes.

Travaillant tous les deux dans le web-marketing pour une entreprise autrichienne, nous avons troqué notre CDI contre un roadtrip au Canada.

Pierre et Camille, deux bretons au Canada à bord de leur van Bob

Le webzine que nous avons crée « the roadtrippers » est à la fois notre carnet de route dans lequel nous rendons compte de notre périple jour après jour, et à la fois un guide pratique et d’inspiration au vanlife. Nous y présentons également des roadtrippers venant des quatre coins du monde. Nous sommes également présents sur Facebook et Instagram.

 

Quel est votre profil de voyageur ?

Nous adorons voyager hors des sentiers battus ! S’écarter des chemins touristiques pour arpenter les ruelles d’un petit village au Rajasthan. Aller à la rencontre des habitants et de leur mode de vie si différent du nôtre. S’ouvrir à une culture étrangère et aux moeurs locaux en favorisant l’immersion.

Quand nous ne sommes pas à pied, les transports en commun sont notre mode de transport favori pour explorer un nouvel endroit. Rien de tel que traverser le centre ville d’Hanoï du nord au sud, dans un bus local bondé, pour découvrir ses habitants. Sourires et brides de conversation comptent parmi les plus belles expériences que nous pouvons y faire !

Sacs vissés sur nos dos, nous nous efforçons de transporter le moins d’affaires possible. Adeptes du slow-travel et des grandes randonnées, la photographie est également une de nos passions en commun. Nous aimons le confort de temps à autre, c’est vrai, mais nous accordons encore plus d’importance à l’authenticité du cadre.

 

Comment préparez vous vos voyages ?

Nous aimons lire des récits de voyages de blogueurs pour nous inspirer dans nos prochains itinéraires. Lorsqu’il s’agit d’un voyage, nous ne passons jamais par des agences ni par des tours organisés. Nous préférons partir par nos propres moyens en achetant juste le billet d’avion, et voir une fois sur place quels sont les endroits à ne pas manquer.

Avant de partir nous mettons souvent un Lonely Planet dans notre sac, mais il est bien rare que nous l’ouvrons une fois arrivés à destination !

Notre astuce pour trouver une bonne randonnée ? Google Map avec le calque « Relief » ! Bien sûr, si c’est une bonne idée la plupart du temps, il nous est déjà arrivé de nous perdre ou même de réaliser après quelques heures de marche que nous suivions une piste laissée par un animal et non un sentier !

Pour voyager le moins cher possible, les transports en commun sont parfaits ! Les auberges de jeunesse sont également une bonne et économique option – et qui, en plus, permet de faire des rencontres avec d’autres étrangers.

 

Quelles destinations avez vous déjà réalisées ?

Nos études en interculturalité (coopération interculturelle pour Camille et commerce international pour Pierre) ont stimulé notre passion pour la découverte de cultures étrangères et ont été vecteurs de nombreux voyages.

Notre premier long séjour à l’étranger fût lors de nos 18 ans. Camille est partie vivre en Chine pendant 6 mois et Pierre pendant cette même durée, en Australie. Nous vivions chez des familles d’accueil. À l’époque nous ne nous connaissions seulement de vue !

Une fois le goût des voyages incrusté en nous, nous n’avons pas arrêté depuis ! Nous avons ainsi habité en Chine pendant une année entière, puis nous avons élu domicile à Bangkok pendant quelques mois. Un stage de fin d’études nous a amené à vivre également à Ho-Chi-Minh-Ville pendant 4 mois.

En parallèle, nous avons fait de nombreux voyages en Europe et en Asie. Inde, Népal, Cambodge ou même Malaisie : l’Asie est définitivement notre région du monde préférée !

Depuis la fin de nos études, nous vivions et travaillions en Autriche près du lac de Constance, en tant qu’expatriés.

Et là, nous sommes actuellement en plein roadtrip au Canada !

 

Quel est le voyage le plus beau ou le plus original réalisé ?

Si l’Inde reste indiscutablement le pays qui nous a le plus émotionnellement touchés, le sentiment de liberté que nous procure la vie en van, est simplement incroyable.

Ce mode de transport nous a toujours intrigués. Nous qui étions habitués à nous déplacer en covoiturage, bus ou train, découvrir un pays lors d’un roadtrip était un de nos rêves les plus vieux.

Actuellement en PVT (Programme Vacances Travail), quel pays pouvait être plus approprié pour notre projet que le Canada ? De vastes espaces, une nature omniprésente : la tentation était bien trop grande pour que nous laissions passer cette opportunité, lorsqu’elle s’est présentée à nous !

 

Parlez nous un peu de ce voyage …

Nous sommes arrivés en Avril 2017 à Montréal. Après 2 mois en collocation dans le quartier de la Petite Italie pour finaliser notre projet, nous avons acheté Bob : un vieux campervan de 1985. Il a été prénommé ainsi par ses anciens propriétaires qui étaient fans de Bob Gainey (un célèbre joueur québécois de hockey sur glace). Leur histoire nous a touchés, si bien que nous avons décidé de garder ce nom.

Nous sommes tout d’abord partis en direction de la Gaspésie, sur la côte Est du Canada. Il faut l’avouer, au début de cette aventure nous n’étions vraiment pas rassurés ! Le code de la route était différent, le véhicule possédait une boite automatique fixée sur le volant et surtout (surtout !) : la prise au vent est énorme par rapport à une voiture traditionnelle. Comme dans les vieux roadmovies américains, nous devons sans cesse bouger le volant, même pour rouler en ligne droite !

La vie en van : être à la fois dans la nature et chez soi

Découvrir le vanlife fût un réel plaisir. Pouvoir se réveiller en pleine nature, au bord de la mer. Sentir l’air frais, une fois les portes ouvertes s’engouffrer dans le van. Entendre les cris des goélands et le doux clapotement des vagues. Cette expérience est indiscutablement une des plus originales que nous avons vécue.

Quelle plus belle façon de se réveiller, qu’au bord de l’océan ?

Nous profitons à la fois du confort qu’offre cette « tiny house », et à la fois d’un contact avec les éléments qu’il n’est possible de retrouver, qu’en campant.

Mais ce périple n’est pas qu’un simple voyage pour nous : c’est aussi l’occasion de tester la durabilité d’un autre mode de vie. Celui d’être digital nomad et d’essayer de faire de notre vie, un voyage. Ainsi, pour nous auto-financer, nous travaillons deux jours par semaine en freelance. Merci internet et les cafés présents sur la route !

 

Y avez vous visité des lieux insolites ou pittoresques ?

Le Canada est un endroit tellement impressionnant. Tout est démesurément grand : la distance entre les villes, les espaces naturels mais aussi ses lacs. En traversant le Canada d’Est en Ouest, nous avons effectivement découvert des endroits magnifiques.

Les forêts de sapins couvrent une grande partie du territoire.

Le Parc National du Forillon en Gaspésie, par exemple. Du haut de ses falaises, on peut y observer de nombreuses espèces d’oiseaux marins, qui nichent à l’intérieur de celle-ci. Phoques et baleines peuvent aussi être aperçus. Dans les forêts environnantes, nous y avons même croisé un ours !

En descendant plus bas que le Nouveau-Brunswick, la culture locale de la Nouvelle-Écosse nous a réchauffés le coeur, alors que nous roulions depuis plusieurs jours sous la pluie.

En route vers la Nouvelle-Écosse, les averses ne sont pas rares

Après une brève pause, nous avons repris la route en direction de Terre-Neuve. C’est sans conteste notre plus gros coup de coeur pour l’instant ! Des paysages côtiers déchirés par les vents et les marées. Une terre verdoyante et pelée. Il y a même des fjords ! Le Parc National du Gros Morne et Rose Blanche sont des incontournables !

Du haut du Gros Morne, un des plus anciens Fjords de Terre-Neuve.

Pour ceux qui voudraient découvrir l’ile en roadtrip, le Cap-Saint-Georges vous garantira d’incroyables souvenirs !

Le Cap-Saint-Georges : le paradis des roadtrippers ! Home is where you park !

De retour sur le continent, la traversée des Prairies Canadiennes était quelque peu longue, mais en faisant de nombreuses pauses, nous en sommes venus à bout en 2 semaines. Cela représente 4 000 km tout de même !

Dans les plaines intérieures du Canada : de l’herbe roussie à perte de vue !

Une fois Calgary dépassé, Les Rocheuses deviennent visibles. Bien que les alentours de Banff et de Jasper sont très touristiques, certains endroits méritent définitivement le détour. Le lac Moraine par exemple – un conseil : essayez d’y être au plus tard à 6H00 du matin !

Calgary passé, les célèbres Rocheuses Canadiennes sont en vue !

Le Parc National de Banff est de toute beauté !

 

Quels ont été les faits marquants de ce voyage ?

Les remises en question, sans hésitation ! Nous savions que ce genre d’expérience provoquerait des remises en perspective, mais nous n’avions aucune idée de leur importance ! Pour n’en citer qu’une : notre attachement au matérialisme. En roadtrip à bord d’un van, comme pour quelqu’un qui se lancerait dans une traversée en vélo, la dépendance vis-à-vis du véhicule est centrale.

Tomber en panne au milieu de nulle part, entourés de forêts infestées d’ours, sans réseau téléphonique, à 50 km de la ville la plus proche, sur une route empruntée par une dizaine de voitures par jour seulement : le sentiment de vulnérabilité était plus fort que jamais.

Nous avons dû apprendre à lâcher prise, et à considérer le matériel (à savoir notre véhicule, qui est aussi notre maison) comme étant secondaire. Finalement, le plus important dans un roadtrip c’est de réussir à garder un état d’esprit positif !

Avez vous des conseils à donner à ceux qui voudraient faire ce même voyage ?

Pour les voyageurs qui aimeraient se lancer, eux aussi dans l’aventure, nous avons réuni ces « 14 conseils pour bien préparer leur roadtrip au Canada ».

Budget, formalité bancaire, achat d’un forfait téléphonique, choix du véhicule, assurance ou encore immatriculation : ce guide pratique devrait en aider certains d’entre vous !

 

Y a-t-il d’autres destinations que vous envisagez de réaliser ?

Nous aimerions retourner en Asie prochainement – tout en continuant nos activités professionnelles.

Ce sera très certainement dans le nord de la Thaïlande ou bien en Chine. Il nous tarde de nous remettre au chinois !

 

Avez vous quelques chose à ajouter ?

Comme on dit : le voyage de mille lieues commence toujours par un premier pas. S’il y a bien une chose que nos voyages nous ont appris, c’est bien celle-ci : mieux vaut se lancer et réfléchir seulement après. Rien ne sert de tout planifier à l’avance, selon nous le plus important est d’apprendre à faire face à l’imprévu. Apprendre à sortir de sa zone de confort, apprendre à faire confiance et à s’ouvrir sur le monde pour accueillir l’inconnu.

Enfin, un énorme merci à Christophe pour nous avoir donné la parole. C’est toujours un plaisir de travailler avec d’autres blogs.

Si vous avez des questions, n’hésitez pas à nous les poser en commentaire, nous nous ferons un plaisir d’y répondre !

 

Un commentaire à faire sur l’interview ou une question à poser à Pierre et Camille ? N’hésitez pas à utiliser la zone commentaires située en bas de cette page …

Vous avez la plume facile et vous avez un profil de voyageur atypique ou vous avez vécu une expérience de voyage hors du commun ? Contactez nous pour vous faire interviewer

 

RSS
EMAIL
Facebook
Facebook
Google+
Google+
http://www.lesvadrouilleurs.net/interview_voyageur/roadtrip-au-canada-van-life/
YouTube
YouTube
Instagram

, , , ,

2 Réponses pour Pierre et Camille, un roadtrip au Canada façon Van Life

  1. Charlène 18/09/2017 à 17:19 #

    Génial, c’est vraiment ce que je rêve de faire avec mon homme! Vos photos sont super jolies, cela donne vraiment envie!

    • Pierre 21/09/2017 à 12:18 #

      Merci pour ton petit mot Charlène :). C’est effectivement une destination et un mode de transport particulièrement approprié pour la vie en couple. Ça permet non seulement de découvrir l’autre sous un autre jour, mais en plus partager la conduite dans ces grands espaces ^^

Laisser un commentaire

Contrôle sécurité * limite de temps dépassée. Rechargez un CAPTCHA

CommentLuv badge

Ne copiez pas notre blog !