Pour une escapade hors-du-temps, rien de tel que l’Audomarois !

Audomarois : le Moulin de l'AileLors de notre rencontre il y a 25 ans, Valérie et moi étions bien différents. Elle attirée par le passé et moi par le futur, il avait fallu nous accorder au présent 😉

Mais durant nos années de vie commune, j’ai non seulement appris à m’intéresser à ce qui l’intéressait elle mais aussi à prendre du recul sur la façon dont évoluait notre monde. Ma vision des choses a alors quelque peu changé, force étant de constater qu’on vivait plus sainement et sereinement avant.

Et c’est avec cet état d’esprit là que nous avons réalisé une petite escapade dans l’Audomarois …

 

Il faut (re)prendre le temps de vivre …

Un nouvel état d’esprit pour moi. Il est vrai que depuis que j’ai atteint la cinquantaine, j’ai pris conscience de pas mal de choses. A commencer par le fait que dans mon entourage, aussi bien familial que professionnel, nombreux ont été les cas de personnes n’ayant même pas atteint la soixantaine. Encore cet été, un collègue de bureau parti en congés n’en est pas revenu à cause d’un cancer foudroyant ! Cela donne matière à réfléchir … Notre vie est finalement bien courte et le temps passe si vite. Et c’est même bien pire encore quand on se projette sans cesse dans le futur, ce que j’ai toujours fait, au lieu de profiter de l’instant présent …

Mais le monde d’aujourd’hui nous apprend à toujours aller plus vite, à consommer plus, à ne pas se satisfaire de ce que l’on a et en vouloir toujours plus. Qui plus est, notre société hyper-connectée nous éloigne aussi peu à peu des vraies relations humaines. Certes on communique plus, mais bien souvent avec des personnes distantes et par machine interposée (smartphone, ordinateur …) plutôt qu’avec les personnes de notre entourage. Faîtes un peu l’expérience d’observer quelques couples et familles dans des restaurants et vous le constaterez aussi. Et avec le développement de l’intelligence artificielle, comment saurons nous dire aussi à l’avenir si une personne distante est réelle ou virtuelle ? Hum …

Pourtant ce monde d’aujourd’hui est celui que j’aurais aimé connaître lors de mon adolescence. Moi qui était passionné d’informatique et de nouvelles technologies, je me serais même éclaté au niveau professionnel avec tout ce qui est transformation digitale. Certainement sans me soucier en plus un seul instant des conséquences sur l’humain. Il faut croire qu’une lente transformation s’est opérée en moi en vivant aux côtés de Valérie. Car c’est bien elle qui m’a peu à peu appris à renouer avec l’histoire, à aimer les vieilles pierres, à rechercher le contact avec la nature … Et les années passant, le temps a aussi fait son oeuvre. De par ma propre expérience de la vie, j’ai aussi pris du recul sur une certaine vision idyllique de l’avenir. Désormais je reconnais volontiers certains travers du monde moderne et suis moins pressé de le voir évoluer.

Suis je en train d’entrer dans l’âge de la sagesse ? Dans un âge où on recherche une vie moins matérielle et où la qualité prime à la quantité … Pourquoi en effet courir et en vouloir toujours plus ? Quand on a derrière soi bien plus d’années que l’on ne pourra en avoir devant soi, il vaut mieux plutôt chercher à profiter de la vie au jour le jour. Prendre tout simplement le temps de vivre, avec ceux qu’on aime …
Alors c’est évidemment plus facile à dire qu’à faire quand on doit travailler mais les week-ends et les congés ne sont ils pas alors là pour ça ? S’évader d’un quotidien grâce à une simple escapade nous est bien souvent salutaire … C’est ce que nous avons fait dans l’Audomarois à la mi-Août 😉

 

Et alors, pourquoi l’Audomarois ?

Entourant la ville de Saint-Omer, l’Audomarois est une région naturelle aux milieux variés principalement reconnue pour son marais. Déclaré « réserve de biosphère naturelle » par l’UNESCO et disposant d’une grande richesse écologique, le marais audomarois est en effet le seul marais de France à être encore cultivé en maraîchage. Cette tradition maraîchère perdure depuis de nombreux siècles et, même si elle n’est plus aussi importante que dans le temps, elle fait encore travailler près de 30 maraîchers. Une cinquantaine de légumes sont cultivés dans l’Audomarois à l’exemple du choux-fleur et de l’endive (la Perle du Nord) 🙂

Le marais audomarois est en fait le fruit d’un travail acharné de l’homme durant 13 siècles. C’est aujourd’hui un véritable labyrinthe aquatique de 3700 hectares composé de milliers de parcelles de terre et d’eau réparties sur 15 communes. L’eau y est donc omniprésente et, comme chacun le sait, celle ci a des vertus apaisantes … Le décor nous invite donc déjà naturellement à relâcher la pression 🙂

Pendant longtemps, la bacôve et l’escute (2 barques traditionnelles à fond plat) étaient les seuls moyens de transports dans ce marais audomarois. La bacôve (la plus grande) servait alors au transport de marchandises tandis que l’escute (la plus petite) servait au transport de personnes. Avec la création progressive de chemins, routes et ponts donnant accès aux différents recoins du marais, leur utilisation s’est peu à peu atténuée mais il persiste encore quelques parcelles de terre accessibles uniquement par l’eau. Et ce qui est pittoresque dans ce marais audomarois, c’est que le facteur se déplace en barque pour apporter le courrier aux maisons construites au bord de l’eau 😉

De par l’urbanisation et la standardisation des cultures, le patrimoine maraîcher des différentes régions de France est aujourd’hui disparu. Ce n’est heureusement pas le cas dans l’Audomarois même si le nombre de maraîchers a considérablement diminué par rapport à avant. C’est donc un véritable atout pour le tourisme aujourd’hui, à la fois pour la découverte d’un patrimoine vivant mais aussi pour la qualité des légumes que l’on peut se procurer directement auprès des producteurs.

Aller dans l’Audomarois c’est alors découvrir :

  • une région qui n’a pas oublié ses traditions et continue de les faire vivre (et ça c’est primordial !)
  • un marais préservé abritant un écosystème exceptionnel
  • une Ville d’Art et d’Histoire (Saint-Omer) auto-proclamée « capitale du légume »
  • un environnement unique favorisant le slow tourism (balades en barque, balades à vélo, randonnées …) ainsi que le tourisme rétro comme on va le voir 😉

Ce qui fait déjà de l’Audomarois un endroit idéal pour ralentir le rythme …

 

Mais que faire concrètement dans l’Audomarois ?

Vous m’auriez posé cette question avant l’été, je vous aurais répondu « au moins 2 choses » :

  1. se balader en barque dans le marais : nous l’avions fait il y a de nombreuses années et cela nous avait laissé un excellent souvenir … c’est d’ailleurs ce point là qui m’avait incité à vouloir y retourner pour en découvrir plus sur ce joli coin du Pas-de-Calais
  2. visiter Saint-Omer : cette ville est labellisée « Ville d’Art et d’Histoire » et ne peut donc être dénuée d’intérêt (même si je ne la connaissais pas plus que cela)

Maintenant que j’en sais un peu plus sur l’Audomarois suite à notre séjour, je répondrais que quand un territoire :

  • appartient à un Parc Naturel Régional (celui des Caps et Marais d’Opale) et à un Pays d’Art et d’Histoire (celui de Saint-Omer)
  • possède un marais labellisé RAMSAR (tout comme la Baie de Somme) et inscrit au Patrimoine Mondial de l’UNESCO en plus d’être le dernier marais maraîcher de France

il n’y a même pas besoin de se poser ce genre de question, il faut y aller tout simplement … Un endroit combinant autant de patrimoines (naturel, culturel, historique …) est en effet forcément à voir. Mais voici tout de même quelques suggestions constituant pour nous une excellente façon de découvrir l’Audomarois :

1) Faire du tourisme rétro avec les Belles Echappées

Quelle meilleure façon de prendre son temps pour visiter l’Audomarois que d’y rouler en 2 CV ???
Vous préférez avoir les cheveux au vent ? Aucun problème, vous pouvez aussi le faire en Méhari ou en Calessino (véhicule à 3 roues).
Vous préférez les 2 roues ? Aucun problème, vous pouvez aussi le faire en tandem ou en e-solex.
Vous êtes en petit groupe ? Aucun problème, vous pouvez aussi le faire en Combi Volkswagen.
Vous l’aurez compris, le but ici est de parcourir le territoire avec un moyen de locomotion résolument rétro qui vous forcera à ralentir le rythme.

C’est alors avec les Belles Echappées que vous pourrez allier le plaisir d’une conduite cool à la découverte d’une région. Il vous sera remis un roadbook avec un circuit à réaliser et différentes suggestions de visites mais vous serez bien sûr libre d’adapter celui ci selon vos envies.

Oubliez vos habitudes de conduite et vos automatismes au volant d’une voiture moderne. Ici pas de direction assistée, de boite automatique, de freinage ABS, de climatisation, de GPS, de lève vitre électrique, de condamnation centralisée … la conduite se fait à l’ancienne. Mais quel réel plaisir de rouler ainsi sur les petites routes de campagne et dans les villages de l’audomarois 🙂

Nous on l’a fait au volant d’une 2 CV et on a réellement apprécié. Cela nous donnerait presque l’envie de revivre l’époque des premiers congés payés en empruntant ainsi la Nationale 7 pour rejoindre le sud 🙂

Les Belles Echappées – Clairmarais
Différents circuits sont proposés dans l’Audomarois, les 7 Vallées, les 2 Caps, l’Artois et les Monts de Flandre.
Location à la demi-journée, la journée et au week-end. Le prix est établi en fonction du véhicule et de la durée de location. Pour l’exemple d’une 2CV, comptez 90€ la demi journée, 159€ la journée et 259€ le week-end ou les 2 jours.
Plus d’infos sur le site web Les Belles Echappées

2) Visiter Saint-Omer évidemment !

Vous avez votre moyen de locomotion, rejoignez donc la Ville d’Art et d’Histoire de Saint-Omer ! On ne peut pas en effet aller dans l’Audomarois sans visiter Saint-Omer … Vous découvrirez alors une ville relativement épargnée par les bombardements où il est assez agréable de flâner au vu des nombreux monuments et lieux d’intérêt dont elle dispose. Son patrimoine bâti et ses différents styles architecturaux témoignent bien d’ailleurs d’une histoire assez riche.

C’est d’ailleurs au cours d’une visite guidée avec l’Office du Tourisme que nous nous sommes rendus compte que l’histoire du marais audomarois est intimement liée à celle de Saint-Omer. Tout a commencé au XIIeme siècle avec l’arrivée de l’évêque Audemar dans cette région marécageuse. Mais je ne vais pas vous en conter l’histoire, ni celle de l’évolution qu’a connu Saint-Omer pour devenir une riche cité drapière au Moyen-Age. Je vais plutôt vous recommander de prendre le temps de visiter la ville, soit comme nous avec un guide de l’Office du Tourisme soit en utilisant l’une des applications gratuites disponibles sur smartphone. Se plonger dans l’histoire de Saint-Omer permet en effet de mieux en apprécier aujourd’hui les patrimoines.

D’ailleurs rien qu’au niveau de sa cathédrale Notre-Dame, il y a toute une histoire passionnante avec de nombreuses anecdotes à découvrir. A l’exemple de Louis XIV entré dans la cathédrale avec son cheval, des chaussons d’enfants que l’on trouve posés sur le tombeau de Saint Erkembode …

Sont à découvrir aussi dans la ville le palais de justice installé dans une ancienne résidence d’évêque, la chapelle des Jésuites accueillant désormais des expositions, la Grand Place disposant d’un magnifique théâtre à l’italienne ( qui vient de ré-ouvrir) … sans oublier un magnifique jardin public paysager très apprécié des audomarois (c’est effectivement comme cela qu’on appelle les habitants de Saint-Omer).

Pour découvrir l’agenda des visites guidées proposées par l’Office de Tourisme, cliquez ici.
Pour découvrir la liste des applications de visite guidée de Saint-Omer pour smartphones, cliquez ici.
Pour plus d’infos sur Saint-Omer, consultez le site web de l’Office de Tourisme

3) Découvrir le marais avec les Faiseurs de Bateaux

S’il y a bien une chose incontournable à faire dans l’Audomarois, c’est évidemment une balade dans le marais à bord d’une embarcation traditionnelle. Une chose que proposent différents prestataires mais le plus intéressant pour moi est de le faire avec Les Faiseurs de Bateaux.

Pourquoi cela ? Parce que non seulement vous faîtes une visite guidée du marais mais en plus vous apprenez les secrets de fabrication de votre embarcation traditionnelle en découvrant le petit chantier naval où elle a été construite. Rémi et Vincent Colin sont en effet les derniers fabricants de bacôves et d’escutes du marais, perpétuant ainsi un savoir faire unique et ancestral au sein de leur atelier labellisé « Entreprise du Patrimoine Vivant ». On découvre ainsi l’histoire de leur entreprise qui a sauvé une activité ayant bien failli disparaître, celle de la bacôve et de l’escute ainsi que les différentes étapes de fabrication d’une de ces embarcations en chêne à fond plat.

Et c’est aussi avec un guide confirmé que l’on part découvrir le marais audomarois à bord d’une bacôve. Histoire, nature, culture, traditions … tout nous est alors présenté. Et avec un environnement changeant au fil de la balade, on découvre ainsi différentes facettes du marais audomarois : marais habité, marais cultivé et marais sauvage.

On a particulièrement apprécié les explications du guide, le calme de la balade, le charme du quartier de Lyzel avec ses maisons traditionnelles et ses petits ponts, la rencontre de quelques cygnes, la découverte de la flore (nénuphars, roseaux, …) au fil de l’eau ainsi que la vue sur Saint-Omer depuis le marais.

Les Faiseurs de Bateaux – Saint-Omer
Divers types de sorties (accompagnées ou non) sont proposés dans le marais. Pour la balade avec visite de l’atelier, comptez 9,5€ pour un adulte et 7,5€ pour un enfant de 4 à 13 ans.
Plus d’infos sur le site web Les Faiseurs de Bateaux

4) Faire son marché (sur l’eau) à Clairmarais

Cuisiner soi même pour manger sain et savoir ainsi ce qu’on a réellement dans son assiette, cela demande du temps. Du temps que nos ascendants prenaient au quotidien et que nous ne prenons plus vraiment de nos jours. Pas parce que nous ne le voulons pas mais parce que nous ne le pouvons plus réellement avec nos vies actuelles. Désormais l’homme et la femme doivent travailler tous les deux pour qu’un ménage s’en sorte. La cuisine quotidienne est donc forcément devenue rapide et bien souvent réalisée à l’aide de produits préparés. Même si on essaye d’éviter la malbouffe au quotidien, il faut reconnaître qu’on fait tout de même plus d’efforts quand on reçoit de la famille ou des amis. Et il est bien loin le temps où je mangeais les fruits et légumes du jardin de mon père … Une tomate avait alors un vrai goût de tomate, rien à voir avec ces légumes industriels que l’on trouve désormais en supermarché ! D’ailleurs qui fait encore son potager de nos jours ? Qui peut aller au marché ?

Là aussi il faudrait pouvoir prendre le temps de chercher de bons produits pour manger mieux. Une chose peu difficile à faire lors d’un séjour dans l’Audomarois au vu de tous ces légumes frais que l’on trouve localement … Y aller au marché est déjà un plaisir mais quand celui ci apporte en plus une touche d’originalité c’est encore mieux ! Ce qui est le cas de Mai à Septembre à la halte fluviale de Clairmarais.

Une fois par mois a en effet lieu le marché sur l’eau, un marché unique dans la région proposé par ISNOR.  Les maraîchers, producteurs et artisans de la région viennent proposer leurs produits à bord de bacôves amarrées aux pontons de la halte fluviale. Et cela attire à la fois les curieux et les amateurs de bonnes choses. On y trouve en effet des légumes du marais, des fromages, des terrines, des confitures, des pains … et même des bières locales que j’ai pu déguster. Que de bons produits du terroir local ! 🙂

A défaut de pouvoir aller dans l’Audomarois de Mai à Septembre, il faudra alors se tourner plutôt vers les marchés traditionnels de Saint-Omer et environs.

Le Marché sur l’eau – Clairmarais
A lieu une fois par mois de Mai à Septembre. Accès gratuit
Plus d’infos sur le site web de ISNOR

5) Se balader dans la Réserve du Romelaëre

S’il y a une chose que Valérie et moi apprécions particulièrement c’est de nous promener tranquillement dans une réserve naturelle. Se retrouver ainsi au calme, loin de la ville, pour une balade hors du temps à la découverte de la faune et de la flore, c’est réellement agréable ! Et l’Audomarois propose un endroit unique pour cela : la Réserve Naturelle Nationale des Etangs du Romelaëre 🙂

Trois sentiers sont aménagés sur la centaine d’hectares de terres et d’eau de cette réserve, le plus grand étant un parcours pédagogique de 4km aller-retour accessible à tous publics. Différents panneaux explicatifs ponctuent celui ci pour nous faire découvrir l’Audomarois, la réserve naturelle et la faune et la flore des lieux. Car c’est qu’on y dénombre pas moins de 250 espèces de plantes, 200 espèces d’oiseaux …

On y trouve aussi une zone d’écoute de chants d’oiseaux ainsi qu’un observatoire ornithologique où nous avons passé un bon moment, c’est en effet le genre d’endroit où on oublie le temps qui passe … Les cormorans étaient alors les oiseaux que nous avons le plus facilement reconnus.

Une balade assez sympa à faire en été mais qui doit très certainement l’être encore bien plus au printemps quand tout est fleuri. Pour en situer le point de départ, il faut se rendre à la Grange Nature. Une maison de la réserve et des espaces naturels sensibles du Pas-de-Calais qui peut aussi être visitée afin de découvrir les richesses naturelles de la région. Elle était malheureusement fermée lors de notre passage un dimanche …

Réserve Naturelle Nationale des Etangs de Romelaëre – Clairmarais
Accès gratuit. Sentiers accessibles tous les jours du 15 Mars au 15 Décembre de 8h00 à 21h00. Interdit aux chiens même tenus en laisse.
Plus d’infos sur le site web de EDEN 62

6) Prendre le train touristique de la Vallée de l’Aa

On peut découvrir l’Audomarois par les chemins, par la route, par les canaux mais aussi par le chemin de fer. Mais pas avec n’importe quel train, avec un train d’antan bien sûr ! Et c’est un véritable voyage dans le passé que propose alors le Chemin de Fer Touristique de la Vallée de l’Aa sur l’ancienne ligne reliant Saint-Omer à Boulogne-sur-Mer (plus précisément sur le tronçon reliant Arques à Lumbres).

Tout comme avec le Chemin de Fer de la Baie de Somme, ce n’est plus tant la destination qui compte ici mais plutôt la balade hors du temps réalisée pour s’y rendre. En fonction de la date choisie, on a alors affaire à un autorail des années 50, ou un autre des années 70, ou bien encore à une authentique locomotive à vapeur de 1943 tirant des voitures des années 30 et 60. Et je peux vous dire qu’en circulant ainsi à environ 30km/h, on a tout loisir de contempler les paysages de la Vallée de l’Aa et même de discuter avec le personnel de bord qui ne demande qu’à échanger avec les voyageurs.

De nombreux arrêts sont prévus sur le trajet aller afin de pouvoir faire quelques photos du train et des environs. Et pour ceux qui le souhaitent, il est même possible de découvrir l’intérieur de la cabine du conducteur. Sur le trajet du retour, un arrêt est aussi réalisé à la gare de Blendecques, là où peut être gratuitement découvert le petit musée de l’association. Pour ce qui nous concerne, nous avons eu droit à l’authentique locomotive à vapeur de 1943 et cela a vraiment été génial de pouvoir l’approcher de près et de monter à l’intérieur pour faire des photos. A l’aller nous avons alors voyagé dans une cabine des années 60 et au retour dans une autre des années 30 🙂

La seule chose qu’on aura regretté au final, c’est d’une part de ne pas avoir eu de prospectus détaillant le parcours réalisé et d’autre part de n’avoir rien compris à l’aller aux explications données dans notre cabine au travers d’un haut-parleur qui crachait sans cesse … Mais c’est comme ça aussi avec du matériel d’antan 😉

Chemin de Fer Touristique de la Vallée de l’Aa – Arques
Le type de train varie en fonction des dates de circulation, consulter le calendrier. Chiens admis en laisse.
Pour le train à vapeur, le tarif est de 13,5€ pour un adulte et de 7,5€ pour un enfant de 4 à 14 ans.
Pour l’autorail, le tarif est de 7,5€ pour un adulte et de 4€ pour un enfant de 4 à 14 ans.
Plus d’infos sur le site web officiel du CFTVA

7) Découvrir le meilleur Genièvre du monde à la distillerie Persyn

Savez vous que le meilleur Genièvre du monde est produit dans l’Audomarois ? Et oui, précisément dans le petit village de Houlle. C’est la Distillerie Persyn qui a reçu cette belle distinction aux derniers World’s Gin Awards pour sa cuvée Brut de Fût (20 ans d’âge). Une belle récompense alors pour cette distillerie familiale et indépendante qui a privilégié la qualité à la quantité en faisant le choix de rester dans une fabrication artisanale 🙂

Mais connaissez vous au moins cette eau de vie faisant partie du patrimoine gastronomique des Hauts-de-France ? C’est en fait un alcool de grains comme le whisky mais qui a tout de même sa particularité. Dans les grandes lignes, le Genièvre est fabriqué à partir de 3 céréales (orge malté, seigle et avoine noir) réduites en farine puis brassées avec de l’eau chaude. Après cette étape de brassage, durant laquelle est ajoutée aussi un peu de levure, il y a une étape de fermentation. La « petite bière » qui en résulte est ensuite distillée 3 fois dans des alambics traditionnels et c’est au cours de la 3ième distillation que sont ajoutées les baies de genièvre qui donnent le nom à cet alcool. Un vieillissement en fût de chêne s’en suit enfin pour que se développent les arômes définitifs …

Le Genièvre est auparavant surtout bu en digestif, c’était la « bistouille » de fin de repas. Mais la distillerie Persyn propose désormais toute une gamme de genièvres satisfaisant différents modes de consommation (apéritif, cocktail, digestif …).

Tant qu’à être dans l’audomarois, pourquoi ne pas alors visiter cette petite distillerie familiale à la renommée internationale ? Cela permet non seulement de découvrir une fabrication artisanale perdurant depuis plus de 2 siècles mais aussi d’en déguster le produit fini. Et puis c’est pour une bonne cause puisque cela permet aussi de faire vivre ce patrimoine régional 🙂

Distillerie Persyn – Houlle
La visite guidée comprend le visionnage d’un film, l’évocation de l’histoire du Genièvre et de la distillerie, la visite des installations ainsi qu’une dégustation. Comptez 6,5€ par adulte et 2,5€ par enfant de 12 à 17 ans. Une mignonnette de Genièvre est offerte en cadeau à tout visiteur majeur.
Plus d’infos sur le site web de la Distillerie Persyn

8) Faire une croisière brunch dans le marais avec ISNOR

Faire une croisière à bord d’un bateau restaurant ISNOR est aussi une façon bien originale de découvrir le marais audomarois. Et après la croisière apéritive et la croisière gourmande, c’est maintenant une croisière brunch que propose aussi ISNOR depuis cette année. Nous l’avons faite et celle ci nous a littéralement enchantés !

Cela se passe au départ de la halte fluviale de Clairmarais, là où se trouve aussi le marché flottant. Et durant 2 heures environ, on navigue lentement dans le marais en profitant d’un excellent brunch. L’accompagnateur nous apprend alors tout sur le marais : son histoire, sa topologie, ses traditions, sa faune, sa flore … mais aussi à reconnaître les quelques habitants rencontrés ici et là comme le héron, le foulque ou la grèbe huppée.

Il en résulte un moment très agréable et très convivial au cours duquel nous perdons toute notion du temps. Une belle balade gourmande et instructive en pleine nature, un arrêt étant même réalisé en chemin pour écouter simplement le chant des oiseaux … Nous on a a-do-ré !

Et autant vous dire aussi que le brunch est très très copieux ! Viennoiseries, pains, tartes salées et tartes sucrées, terrines, fromages, charcuteries, salades composées, verrines, poissons, salade de fruits, laitages … avec boissons fraîches et boissons chaudes à volonté. Un vrai régal ! Et vu tout ce qui était resté, on peut vous dire que chacun a réellement mangé à sa faim 🙂

ISNOR – Clairmarais
Les croisières apéritives, brunchs et repas ont lieu à des dates précises de Mai à Septembre. Le prix varie suivant le type de croisière. Pour la croisière brunch, comptez 39€ (adulte et enfant 4 à 13 ans).
ISNOR propose aussi d’autres thématiques de sorties dans le marais ainsi que la location de vélo et de canoës.
Plus d’infos sur le site web de ISNOR

9) Visiter la Coupole

Tout n’a pas toujours été tout rose non plus dans le passé, il faut donc savoir aussi relativiser les choses quand on pense que la vie était bien mieux avant … Savez vous d’ailleurs que le destin de l’Europe aurait très bien pu se jouer dans l’Audomarois ? Durant la seconde guerre mondiale, les allemands y avaient en effet construit une base souterraine destinée à lancer des fusées V2 sur Londres qu’Hitler voulait à tout prix détruire. Cette base n’a heureusement pas eu le temps d’être mise en service grâce à des bombardements massifs par les alliés … Mais son dôme de béton de 72m de diamètre et 5,5m d’épaisseur a résisté et abrite désormais un Centre d’Histoire et de Mémoire (véritable musée de la seconde guerre mondiale) ainsi qu’un planétarium 3D.

Parce que c’est alors une attraction touristique majeure de la région, mais aussi quelque part par devoir de mémoire, la Coupole est un endroit à visiter. D’autant plus qu’il y a là 2 circuits expositions très intéressants à découvrir :

  • l’un concernant la vie sous l’occupation dans le Nord de la France.
  • l’autre concernant les armes secrètes d’Hitler (comme la fameuse fusée V2) et les premiers pas sur la lune.

Mais vous n’êtes pas très attiré(e) par l’histoire ? Je peux le comprendre, c’était aussi mon cas avant de connaître Valérie. A ma décharge, aussi bien à l’école qu’au lycée, j’ai toujours eu affaire à des professeurs d’histoire peu intéressants et pédagogues … Sachez alors que la Coupole fournit gratuitement un audioguide permettant de rendre la visite plus vivante tout en la suivant à son rythme.

Il y a sinon un planétarium où on peut voir une projection à 360° de 2 films en 3D tout en étant confortablement installé dans un fauteuil. Le 1er film concerne notre système solaire, le second est plutôt un film d’animation dont le thème varie en fonction de l’horaire. Pour nous c’était Polaris, un film contant l’aventure spatiale d’un manchot du Pôle Sud et d’un ours du Pôle Nord après leur rencontre. Un bon moment de divertissement 🙂

La Coupole – Helfaut
La visite des expositions du Centre Historique et du Planétarium peuvent être réalisées séparément. Comptez :

  • 10€ par adulte et 7€ par enfant de 6 à 16 ans pour le Centre Historique
  • 7,5€ par adulte et 6€ par enfant de 3 à 16 ans pour le Planétarium
  • 15€ par adulte et 10,5€ par enfant pour un billet couplé

Plus d’infos sur le site web de La Coupole

 

Où séjourner dans l’Audomarois ?

S’il est une chose que l’on peut aussi vous recommander c’est le Gîte de la Rose Pivoine où nous étions à Arques. Pourquoi cela ?

  • d’abord pour sa bonne situation. Toutes les suggestions d’activités proposées ici n’étaient en effet distantes que de quelques kilomètres par rapport au gîte. Ce qui permettait de pouvoir profiter aussi de notre chez nous temporaire … Quand on parle d’un séjour destiné à (re)prendre le temps de vivre, ce n’est pas pour en passer une bonne partie dans des trajets voiture 🙂
  • ensuite pour l’accueil qu’on y a reçu, le charme de l’endroit mais aussi les équipements privatifs disponibles (jacuzzi, sauna). Pour passer quelques bons moments de détente, il y a ce qu’il faut !

Et un détail qui a aussi de l’importance pour nous : le toutou y est accepté 🙂

Le Gîte de la Rose Pivoine – 16 rue Parmentier, Arques
Plus d’infos sur la page facebook du Gîte de la Rose Pivoine.

Si vous voulez en plus découvrir un estaminet flamand bien typique, on vous recommande d’aller à l’Estaminet Les Trois Caves situé à Saint-Omer.

Il vous y est proposé une cuisine traditionnelle du Nord et des spécialités flamandes dans le magnifique décor d’une cave voûtée. Nous on adore 😉

Estaminet Les Trois Caves – Saint-Omer
Plus d’infos sur le site web de l’Estaminet Les 3 Caves.

 

Notre avis sur l’Audomarois ?

Comme vous l’aurez compris à la lecture de notre article, l’Audomarois nous a beaucoup plu, et cela notamment pour :

  • son côté nature avec les balades que l’on peut y faire au calme sur l’eau et au bord de l’eau
  • son respect des traditions avec la culture maraîchère, la construction de bateaux typiques du marais, la fabrication artisanale de genièvre …
  • sa « capitale » (Saint-Omer) où il est à la fois possible de s’instruire (riche patrimoine historique et culturel) et de sortir (bars et restaurants animés le soir)

mais aussi pour le fait d’y avoir un peu oublié l’espace de quelques jours le rythme effréné de notre vie quotidienne. On a particulièrement apprécié le retour forcé à une certaine lenteur en sillonnant les routes en 2CV, en se baladant en vieux train à vapeur, en naviguant sur le marais … C’était là une véritable escapade hors du temps !

En plus de cela les différentes visites et sorties réalisées nous ont permis de rencontrer des personnes passionnées et qui, pour le coup, étaient passionnantes à écouter. Pas comme ces professeurs d’histoire que j’ai pu connaître 😉

On recommande par contre de privilégier la période de Mai à Septembre pour visiter l’Audomarois car c’est durant celle ci qu’ont lieu le marché flottant, les croisières ISNOR et les sorties en train touristique. A noter aussi que le Guide des Sorties Gratuites offre des réductions

Ce séjour a donc été riche de découvertes comme on les aime mais nous a aussi permis de les apprécier à notre rythme, en prenant notre temps, tout en décompressant … Oui car je dois préciser qu’à cette période là nous nous inquiétions beaucoup pour notre petit toutou à qui on avait découvert quelques semaines auparavant un gros problème cardiaque. Il sortait alors de plusieurs séjours consécutifs en clinique spécialisée et nécessitait un suivi rigoureux pour l’alimenter et bien lui faire prendre un traitement matin et soir. Il nous fallait donc pouvoir aussi lui réserver du temps en fin d’après-midi pour aller le promener, le moral d’un animal jouant sur son état de santé tout comme pour nous … Depuis l’été on vit au jour le jour avec lui, en profitant au maximum de sa présence et de son affection tant qu’il est là 😉

C’est encore là un bel exemple me confortant dans l’idée que vivre au jour le jour est désormais la meilleure chose à faire pour nous afin de pouvoir profiter au mieux de ce que nous offre la vie 🙂

 

Découvrez quelques images de l’Audomarois au travers de cette vidéo réalisée lors de notre séjour :


Nous remercions vivement Marion de Pas-de-Calais Tourisme pour l’organisation du blogtrip de 4 jours qui nous a permis de découvrir l’Audomarois à la mi-Août.
Nous n’en sommes pas moins restés libres de notre avis sur cette région, celui ci résultant de notre unique et entière appréciation.

 

Et vous sinon, connaissez vous bien l’Audomarois ? Avez vous des suggestions d’autres activités à y faire ?

=> Pour répondre ou pour toute question/remarque, n’hésitez pas à utiliser la zone commentaires située en bas de cette page …

 

, , ,

Pas encore de commentaires.

Laisser un commentaire

CommentLuv badge

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Ne copiez pas notre blog !