Il était une fois le Pays de Royan et sa Côte de Beauté …

Il était une fois le Pays de Royan et sa Côte de Beauté …

Depuis 25 ans que nous sommes mariés, Valérie et moi avons quasiment sillonné toutes les côtes de France au travers de nos différents séjours de vacances. Toutes sauf une, la Côte de Beauté, concernant le littoral royannais en Charente-Maritime …

Alors pour moi qui voulait apporter un peu de changement à nos habituels séjours sur la Côte d’Azur, il n’en fallait pas plus l’été dernier pour proposer à Valérie d’aller découvrir le Pays de Royan. Quelques recherches internet m’avaient en effet convaincu que la Destination Royan Atlantique ne pouvait que nous plaire … Nous y sommes donc allés en septembre, voyons notre bilan.

 

Pourquoi vouloir aller en Charente-Maritime ?

Il est clair que la décision de ne pas aller à nouveau sur la Côte d’Azur ne venait pas de Valérie et que je prenais un risque en changeant nos habitudes, cela alors que nous avions réellement besoin de (belles) vacances. Du fait de la pandémie de Covid-19, les deux voyages prévus en 2020 pour fêter nos 25 ans de mariage (Cuba en mars et Guadeloupe en mai) avaient en effet été annulés. Nos congés n’ayant par contre pas pu être annulés, les 4 semaines concernées avaient alors été passées en étant confinés à la maison … Mais, même si cela pouvait s’avérer être au final judicieux de ne pas aller sur la Côte d’Azur (celle ci risquant en effet d’être prise d’assaut après plusieurs mois de confinement), la vraie raison de vouloir changer de destination était pour moi toute autre …

Etant personnellement à moins de 10 ans de la retraite, je porte désormais un autre oeil sur nos destinations de vacances. Valérie et moi nous sommes toujours promis en effet de passer notre retraite sous un climat plus favorable que celui du nord de la France … Alors je ne saurais pas dire aujourd’hui si cette envie sera toujours là le moment venu, et donc si ce projet se concrétisera réellement ou non, mais toujours est il que je commence à rechercher le coin de France qui conviendrait le mieux à nos vieux jours 😉

Valérie a toujours voulu habiter en bord de mer. Son  rêve serait même de pouvoir le faire du côté de Saint-Raphael sur la Côte d’Azur varoise … Mais personnellement, même si j’affectionne aussi le littoral méditerranéen, je vois cet endroit plutôt comme un coin vacances qu’autre chose. Le facteur financier sera en effet un critère important pour le choix de notre destination retraite. Je tiens à pouvoir maintenir une certaine qualité de vie à ce moment là, hors vivre à l’année sur la Côte d’Azur revient assez cher …

Carte de la Loire – Image Google Maps

A tort ou à raison, je suis par contre persuadé de 2 choses :

  1. qu’il faille au moins avoir traversé la Loire pour bénéficier à l’année de conditions climatiques bien plus agréables que chez nous.
  2. qu’on trouverait plus facilement côté littoral atlantique (hors grosses stations touristiques) une maison pas trop éloignée de la mer pour le prix d’une maison qui serait forcément localisée bien en arrière pays côté littoral méditerranéen.

Mon périmètre de recherche concerne donc prioritairement le tiers sud des Pays de la Loire ainsi que tout le littoral de la Nouvelle Aquitaine dont fait partie la Charente-Maritime. Le littoral méditerranéen vient seulement ensuite …

Et pour ce qui concernait plus particulièrement nos vacances de l’été dernier, ajoutons aussi que le fait de partir à la découverte d’un Pays de Royan qu’on ne connaissait pas du tout me paraissait bien plus excitant que retourner sur une Côte d’Azur que l’on connaissait parfaitement. Restait alors à voir sur place si, tous les deux, nous apprécierions assez ce coin là pour qu’il soit retenu en short-list des destinations potentielles pour notre retraite 😉

 

Pourquoi avoir choisi le Pays de Royan en particulier ?

En fait nous ne connaissions de la Charente-Maritime que l’île d’Oléron, où ma soeur ainée a une maison, et l’extrémité nord du littoral où nous nous étions baladés lors d’un précédent séjour dans le sud de la Vendée. Si Valérie a été un peu réticente à l’idée de retourner plus longuement en Charente-Maritime pour des vacances d’été, il faut donc croire que le peu que nous en avions vu ne l’avait pas particulièrement marquée … Ou alors c’était plutôt de la mauvaise foi liée au fait que, pour cette fois là, nous n’irions pas là où elle aurait vraiment aimer aller 😉

Pour cibler un peu l’endroit de nos vacances, j’avais tout de même tenu compte de deux faits :

  1. Valérie apprécie beaucoup la Vendée où étant plus jeune elle passait tous les étés avec ses parents. La Charente-Maritime étant située plus bas ne pouvait donc que bénéficier d’un climat plus ensoleillé …
  2. On avait beaucoup aimé le Médoc pour la variété de ses paysages et je me rappelle bien m’être dit à ce moment là qu’il faudrait un jour visiter l’autre côté de l’estuaire de la Gironde ayant aussi une façade sur l’atlantique.

La carte ci dessous (trouvée sur internet) m’a ensuite convaincu que la Côte de Beauté offrirait tous les ingrédients nécessaires à la satisfaction de nos envies de découvertes …

La Côte de Beauté

(c) Lucien Boucher – Illustration « Royan à l’affiche » aux éditions Bonne Anse

Peu d’urbanisation, une côte sauvage, des forêts, des petites stations balnéaires, un patrimoine Belle Epoque … sans oublier l’ostréiculture ! En s’intéressant alors un peu plus sur le Pays de Royan, j’avais aussi trouvé des Plus Beaux Villages de France, le plus haut phare charentais, des grottes troglodytiques, des balades sur terre et en mer, de nombreuses pistes cyclables …

Qui plus est ce n’était pas si loin du Pays Bigouden Sud où nous devions passer une semaine auparavant. Sur le papier il paraissait donc acquis que nos vacances d’été au Pays de Royan seraient loin d’être ennuyeuses et il ne restait plus qu’à trouver l’endroit exact où aller.

En consultant la liste des campings proposés par le Comité d’Entreprise de Valérie, nous avons alors choisi le camping 4* « La Pinède » (situé à La Palmyre – Les Mathes) pour sa proximité avec la côte sauvage et le port ostréicole de La Tremblade.

 

Que découvrir sur la Côte de Beauté et au Pays de Royan ?

Avant toute chose, nous vous invitons à regarder cette vidéo réalisée durant notre séjour au Pays de Royan :

Voyons maintenant plus en détails ce que nous avons pu découvrir du Pays de Royan et de sa Côte de Beauté au cours des 2 semaines passées en septembre dernier …

La carte du Pays de Royan

(c) RoyanAtlantique.fr

Sur la Côte de Beauté : une côte sauvage

La toute première chose découverte de la Côte de Beauté a été sa côte sauvage, notre camping étant à proximité de celle ci. Par contre l’océan n’était pas visible le long de la route menant de la Palmyre à Ronce-les-Bains, c’était la forêt domaniale de la Coubre que l’on traversait alors. Pour voir la longue plage de 20km bordant cette magnifique forêt de pins maritimes, il fallait plutôt :

  • soit monter en haut du phare de la Coubre.
  • soit se garer sur l’un des parkings aménagés au long de la route puis rejoindre ensuite la plage à pied.

En ce qui nous concerne, nous nous sommes garés au parking du Vieux Phare. La vue que nous avons eu à notre arrivée à la plage après avoir traversés le cordon dunaire nous a alors beaucoup rappelé celle obtenue en Baie de Somme quand on prend le sentier d’accès à la mer (Saint-Quentin-en-Tourmont) … A la différence près qu’ici ce n’était pas la mer qui s’offrait à nous mais bel et bien l’océan atlantique !

Il était alors agréable de se poser un peu dans ce joli cadre naturel pour écouter le ressac des vagues sous un doux rayon de soleil. Par contre deux choses à savoir :

  1. il vaut mieux y aller en semaine car les parkings se remplissent très vite le week-end …
  2. ce n’est pas là le meilleur endroit pour se baigner à cause de forts courants. Ce n’est d’ailleurs pas pour rien qu’on y croise des surfeurs …

Sur la Côte de Beauté : un phare impressionnant !

Alors que la semaine précédente je n’avais pas pu visiter le Phare d’Eckmühl au Pays Bigouden Sud, il n’était pas question cette fois ci de rater le Phare de la Coubre même s’il y avait un peu d’attente à cause de la Covid-19. D’autant plus que du haut de ses 64m, ce phare dominait bien toute la côte sauvage …

300 marches y sont à gravir dans un escalier en colimaçon. Il vaut mieux alors avoir une bonne condition physique, d’autant plus que c’est un escalier de meunier qui permet au final d’accéder à la passerelle.

Que voir au Pays de Royan ? Le Phare de la Coubre

J’avoue avoir monter cela rapidement, impatient de voir le magnifique panorama s’offrant là à 360° … Mais aussi peut être pour ne pas trop faire attendre Valérie qui, pour ne pas avoir à subir le vent tout en haut, avait préféré prendre une boisson au foodtruck installé près du phare.

C’est vrai que l’association de la hauteur et du vent était un peu impressionnante pour quelqu’un comme moi qui a un peu le vertige. Mais le jeu en valait la chandelle car la vue panoramique sur la plage et la forêt domaniale était réellement magnifique. La Côte de Beauté porte bien son nom … Avec une visite qui ne coûtait que 4€, il aurait été bien dommage de s’en priver 😉

Sur la Côte de Beauté : des jolies plages

De nombreuses plages jalonnent la Côte de Beauté. Il parait d’ailleurs que les plages de Charente-Maritime comptent parmi les plus belles de la côte atlantique … Qu’elles soient alors sauvages (pour la pratique d’activités nautiques) ou familiales (pour la baignade en toute sécurité), il y en a pour tous les goûts.

Cintrées entre deux falaises, certaines de celles ci sont même appelées des conches. Ailleurs on appellerait cela plutôt des criques mais là, du fait de leur forme en coquillage, elles prennent le nom de conche. C’est une spécificité de la région …

La conche de Pontaillac à Royan
Plage des Nonnes / Meschers et Plage de Nauzan / Saint-Palais-sur-Mer
La plage de Ronce-les-Bains

Nous n’avons vu que quelques plages du fait que ce n’est jamais notre préoccupation première lorsque nous arrivons sur une destination inconnue. Il y a en effet bien d’autres choses à découvrir, le farniente est alors secondaire. Enfin pour moi car Valérie aime à l’occasion profiter un peu plus des plages alors que moi je m’y ennuie assez vite.

Néanmoins, que ce soit pour boire un verre ou pour déjeuner, nous aimons tous les deux nous poser sur une terrasse au bord d’une plage. C’est ainsi que nous n’avons pas hésité à profiter du bar restaurant de plage « Chez Bob » à Saint-Palais-sur-Mer. D’abord pour un apéro après une (belle) balade sur le sentier des douaniers, ensuite pour un déjeuner le lendemain. A savoir d’ailleurs que le Pineau des Charentes et le Cognac sont de bons produits de la région 😉

Sur la Côte de Beauté : des charmantes stations balnéaires

Qui dit plages dit aussi stations balnéaires. Le Pays de Royan dispose même de son Club Med à la Palmyre, c’est dire si le coin est réputé … En ce qui nous concerne, deux stations balnéaires nous ont particulièrement charmés, il s’agit de :

  • Saint-Palais-sur-Mer, la plus grosse des deux, pour son côté animé et pour ses différentes plages, ses cabanes à carrelets, son sentier des douaniers, ses villas Belle Epoque.
  • Ronce-les-Bains, la plus petite des deux, pour son côté familial et pour sa jolie plage, ses petits restaurants, ses villas contemporaines, sa vue sur l’île d’Oléron.

Valérie a d’ailleurs eu un petit coup de coeur pour Ronce-les-Bains. Certainement parce que cette petite station balnéaire nous rappelle tant celle de Quend-Plage où se trouve notre mobilhome. Si on continuait d’ailleurs le comparatif avec la Baie de Somme que nous aimons beaucoup, Saint-Palais-sur-Mer s’apparenterait alors plutôt avec Saint-Valery-sur-Somme

Que voir au Pays de Royan ? Saint-Palais-sur-Mer
Que voir au Pays de Royan ? Ronce-les-Bains

Ronce-les-Bains est effectivement une belle petite station mais par contre, en étant située à l’extrémité nord du Pays de Royan, est un peu trop excentrée pour moi vis à vis de l’ensemble des points d’intérêts de la destination. Elle est aussi excentrée par rapport à Royan qui offre toutes les commodités d’une grande ville à l’instar d’une gare, de centres commerciaux, d’un centre hospitalier … Etre excentré c’est peut être bien pour des vacances, cela le serait moins s’il fallait vivre là à l’année 😉

Que voir au Pays de Royan ? Vaux-sur-Mer

A l’inverse, une autre station balnéaire nous a aussi beaucoup plu pour :

  • son emplacement idéal entre les villes de Royan et de Saint-Palais-sur-Mer qui peuvent alors être facilement rejointes à pied par le sentier des douaniers.
  • les balades que l’on peut y faire au bord de l’océan (sentier des douaniers) et dans le parc à l’anglaise de 12 hectares bordant l’hôtel de ville.
  • ses pistes cyclables permettant de se déplacer facilement à vélo.

Il s’agit de Vaux-sur-Mer où je pense bien que nous retournerons à l’avenir …

Sur la Côte de Beauté : des villas Belle Epoque

Valérie et moi aimons beaucoup la Belle Epoque, cette période festive et insouciante située entre 1871 et 1914. Celle ci nous a toujours plu pour son art de vivre, ses fantaisies, son style Art Nouveau et sa mode des Bains de Mer. C’est pourquoi nous sommes de grands fans des stations balnéaires ayant su conservé des jolies villas construites lors de cette période, à l’exemple de Mers-les-Bains où il est possible chaque été de remonter au temps de la Belle Epoque grâce à la Fête des Baigneurs …

C’est durant cette période là que la ville de Royan, capitale de la Côte de Beauté, a connu son véritable âge d’or. A la base village de pêcheurs et d’agriculteurs, Royan est en effet devenue peu à peu grâce à la vogue des bains de mer une station balnéaire très prisée. D’abord par la bourgeoisie bordelaise, ensuite par l’aristocratie parisienne avec l’arrivée du train. A ce moment là Royan disposait de 5 casinos, d’un tramway et de nombreuses villas toutes plus belles les unes que les autres. Emile Zola était d’ailleurs un visiteur assidu de la station …

Que voir au Pays de Royan ? Des villas Belle Epoque

La seconde guerre mondiale aura par contre eu raison de la majorité des jolies villas de cette époque. Sur ce plan là, Royan aura malheureusement été moins épargnée que Mers-les-Bains. Néanmoins il reste quelques dizaines de villas concentrées dans le quartier résidentiel de Pontaillac. L’endroit que, sans surprise, nous préférons de Royan. C’est d’ailleurs là que se trouve le seul casino restant de la ville.

Quelques villas Belle Epoque sont aussi à découvrir à Saint-Palais-sur-Mer …

Au Pays de Royan : des petits ports ostréicoles

Situé au nord de la destination, l’estuaire de la Seudre sépare le Pays de Royan du Pays de Marennes-Oléron reconnu pour ses huîtres Fines de Claire (IGP et Label Rouge). Ces huîtres sont réputées pour leur saveur et leur texture particulières résultant d’un affinage en claires après quelques temps passés en mer. Pour ceux qui ne le savent d’ailleurs pas, les claires sont d’anciens marais salants reconvertis en bassins se remplissant à marée montante et conservant l’eau à marée descendante.

De part et d’autre de la Seudre se trouvent des petits ports ostréicoles appartenant au Bassin Marennes-Oléron, premier bassin producteur d’huîtres d’Europe, et bénéficiant alors de l’IGP « Huîtres Marennes Oléron ». Nous en avons visité trois au Pays de Royan : La Tremblade, Chaillevette et Mornac-sur-Seudre.

Que voir au Pays de Royan ? le port ostréicole de Chaillevette
Que voir au Pays de Royan ? le port ostréicole de La Tremblade

La port de la Grève (La Tremblade) est d’ailleurs celui où nous sommes le plus souvent allés vu que c’est le port ostréicole le plus touristique de la destination. Il est en effet très typique avec son chenal bordé :

  • d’un côté par les nombreuses (anciennes) cabanes ostréicoles en bois avec pontons sur lesquels sont amarrés des petits bateaux de plaisance.
  • de l’autre côté par les nombreux restaurants de spécialités de moules et d’huîtres (avec certains offrant une terrasse sur le chenal).
Au Pays de Royan : des huîtres Marennes-Oléron
Au Pays de Royan : l’éclade de moules

J’avoue qu’il y était bien agréable de déguster à l’occasion une bonne assiette d’huîtres accompagnée d’un petit vin blanc charentais 🙂

C’est aussi là que j’ai découvert l’éclade de moules, une autre spécialité charentaise où de nombreuses moules sont accolées les unes aux autres sur une planche de bois puis recouvertes d’une épaisse couche d’aiguilles de pins ensuite enflammée. Une fois les aiguilles consumées, cette planche est servie avec du pain et du beurre. J’ai bien apprécié ce petit goût fumé des moules se mariant bien aussi avec un petit blanc charentais 😉

Un restaurant à vous conseiller à la Tremblade ? Sans hésiter « La cabane des bons vivants« , un restaurant convivial à l’excellent rapport qualité/prix et où la préparation des éclades de moules assure toujours le spectacle. D’ailleurs rien que le nom de ce restaurant me parlait déjà tellement … Prévoyez par contre un peu d’anti-moustiques le soir si vous y allez en short et que vous demandez à être placés juste au bord du chenal 😉

Au Pays de Royan : d’innombrables cabanes à carrelet

S’il y a bien quelque chose de typique à voir au Pays de Royan, ce sont ses nombreuses cabanes à carrelet ! Je n’en avais jamais vu autant auparavant … Inscrites au Patrimoine Départemental de la Charente-Maritime, elles sont un peu plus de 400 disséminées sur tout le littoral. Un véritable symbole de la région !

Ces petites cabanes en bois construites sur pilotis et reliées à la terre par un ponton se retrouvent bien souvent en groupes. Il s’agit en fait de cabanes de pêche dont le nom provient de leur grand filet carré, le carrelet, que l’on descend dans la mer à marée montante grâce à un système de treuil. Elles permettent de pêcher des mulets, des soles, des crabes, des crevettes et même des anguilles.

Que voir au Pays de Royan ? Les cabanes à carrelet

On en trouve de différentes sortes et de différentes couleurs. Elles sont généralement très photogéniques, notamment au coucher de soleil. Vous en trouvez à Royan, à Saint-Palais-sur-Mer, à Vaux-sur-Mer, à Saint-Georges-de-Didonne, à Meschers-sur-Gironde et à Talmont-sur-Gironde.

Emprunter le sentier des douaniers menant de Royan à Saint-Palais-sur-Mer (parcours de 3,5km) est d’ailleurs un bon moyen pour en voir pas mal … Cela permet d’ailleurs aussi de découvrir le Phare de Cordouan, ce plus ancien phare français encore en activité et qui est situé en pleine mer à 7km des côtes.

Au Pays de Royan : deux « Plus Beaux Villages de France »

Le Pays de Royan compte deux des Plus Beaux Villages de France :

  • Talmont-sur-Gironde : une cité fortifiée nichée sur un promontoire surplombant l’estuaire de la Gironde.
  • Mornac-sur-Seudre : un village médiéval situé à l’embouchure de l’estuaire de la Seudre.

C’est typiquement là le genre de villages où nous aimons flâner dans les ruelles piétonnières bordées de petites boutiques d’artisanat …

Talmont-sur-Gironde

Fondée il y a huit siècles, la bastide de Talmont-sur-Gironde était autrefois une place forte dominant l’estuaire de la Gironde. Entourée de remparts, cette cité offre une balade hors du temps dans ses étroites ruelles pavées et bordées de maisons traditionnelles charentaises. Une église romane du XIIeme siècle, l’église Sainte-Radegonde, y est aussi à découvrir …

Que voir au Pays de Royan ? Talmont-sur-Gironde

C’est là le 3eme site le plus visité de la Charente-Maritime, il est donc assurément bien plus agréable d’y aller comme nous hors-saison pour mieux en profiter. A savoir par contre qu’un parking payant obligatoire est situé à l’entrée de la ville.

Mornac-sur-Seudre

Situé au bord de la Seudre (plus petit fleuve de la France), Mornac-sur-Seudre est un ancien port de pêche et de commerce devenu aujourd’hui village ostréicole et artisanal. Un village dont il est bien agréable de parcourir les petites ruelles à la découverte de maisons traditionnelles charentaises, de halles médiévales, de l’église romane et de petites boutiques d’artistes et d’artisans … Cela pour arriver jusqu’au petit port où, tout au long d’un chenal, se dévoilent la zone humide des marais de Seudre et les cabanes ostréicoles colorées.

Que voir au Pays de Royan ? Mornac-sur-Seudre

La production de sel était l’activité principale de Mornac-sur-Seudre jusqu’au XVIIIeme siècle. Aujourd’hui un seul marais reste exploité pour cela à des fins de mémoire et d’activités pédagogiques, tous les autres ont été transformés en bassins de claires pour les huîtres de Marennes-Oléron.

Un ancien moulin à marée et un phare porte-feu datant de l’époque médiévale sont à découvrir au port, là où partent les croisières sur la Seudre. Etant fans des petites croisières fluviales commentées, nous n’avons d’ailleurs pas hésité à réaliser une balade découverte de la Seudre à bord de l’Aigrette II.

Au Pays de Royan : une croisière sur la Seudre

Cette balade d’une heure (19€ par personne) permet de remonter le chenal de Mornac afin de rejoindre la Seudre pour naviguer ensuite jusqu’à hauteur du village de L’Eguille où se fait le demi-tour. Cette navigation dans les marais et les Hauts de Seudre permet de découvrir les cabanes ostréicoles, les oiseaux des marais, les paysages de la Seudre … tout en s’informant sur l’histoire et les activités du coin.

Au Pays de Royan : des grottes troglodytiques

Si vous cherchez quelque chose d’atypique à voir au Pays de Royan, rendez vous à Meschers-sur-Gironde où se trouve un site troglodytique unique : les grottes du Regulus et de Matata.

Personnellement je ne savais pas qu’on pouvait trouver cela en bord de mer, les seules grottes troglodytiques que nous avions vu jusque là étaient situées dans les Pays de la Loire et dans le Périgord Noir. Pour moi les grottes troglodytiques étaient des habitats souterrains ou creusés dans la roche à flanc de montagne, j’ai donc appris là qu’on pouvait en trouver aussi à flanc de falaise en bord de mer …

A l’origine il existait des grottes naturelles à Meschers-sur-Gironde, l’homme n’a alors fait que les agrandir au XIXeme siècle pour en faire un habitat troglodytique. Elles servent désormais de sites touristiques (payants) aménagés façon écomusées, un belvédère permet cependant d’avoir une jolie vue d’ensemble (gratuite) sur celles ci 😉

Que voir au Pays de Royan ? Les Grottes du Regulus

Nous n’avons pas pu visiter les Grottes du Regulus (4,20€ par adulte) du fait qu’en période de Covid-19 les visites se faisaient uniquement sur réservation et que c’était complet lors de notre passage. Nous nous sommes donc rabattus sur les Grottes de Matata (5,30€ par adulte) situées juste à côté. A noter que les deux acceptaient les petits toutous tenus en laisse, ce qui était parfait pour notre petit Ricky que nous ne voulions surtout pas laisser dans la voiture …

Les deux sites sont complémentaires. Ils sont composés tous les deux de différentes cavités à visiter ayant chacune une thématique propre. Les Grottes du Regulus permettent de découvrir l’histoire des falaises de Meschers de leurs origines à nos jours tandis que les Grottes de Matata retracent plutôt la vie dans les grottes de la préhistoire à nos jours.

Que voir au Pays de Royan ? Les Grottes de Matata

C’est assez original à voir et cela permet en plus de s’instruire un peu 😉

Au Pays de Royan : de nombreuses pistes cyclables

Il ne faut surtout pas hésiter à emmener des vélos avec soi au Pays de Royan, les pistes cyclables y étant légions ! Nous avions donc pris nos vélos électriques en achetant pour l’occasion une remorque à vélo pour emmener aussi en balade notre nouveau petit westie. Dès la sortie de notre camping, nous avions alors le choix de partir à vélo :

  • soit vers Ronce-les-Bains en traversant la forêt domaniale de la Coubre.
  • soit vers Royan en longeant l’océan.

Dans les faits nous n’avons fait ce type de sortie que deux fois car le toutou n’a pas du tout apprécié la remorque. Deux sorties d’une heure durant lesquelles il n’a fait qu’aboyer, sans interruption et de manière stridente comme peut le faire un chiot de 2 mois … Pas vraiment alors le genre de balade agréable pour nous et pour ceux qu’on croisait. L’avantage par contre était que nous n’avions pas besoin de klaxon !
Il faudra donc attendre un peu que cette petite fripouille grandisse pour pouvoir réitérer l’expérience 😉

Que voir au Pays de Royan ? des pistes cyclables

Quoiqu’il en soit, c’est bien sympa de voir que l’on peut aller partout à vélo. Surtout que du fait de sa situation entre l’estuaire de la Seudre et celui de la Gironde, le Pays de Royan permet de découvrir une grande diversité de paysages … J’avoue que c’est là un énorme plus pour la destination et que ça donne réellement envie de se remettre à pratiquer ce genre d’activité physique.

Deux choses sont d’ailleurs à savoir à ce propos :

  • Royan est un point de départ, ou d’arrivée, d’un parcours de 45km sur la Côte de Beauté.
  • Royan est (presque) située à mi-chemin de la Vélodyssée, ce parcours cyclable couvrant 1250km le long de la façade atlantique.

 

Notre avis sur le Pays de Royan

Assurément le Pays de Royan est un concentré de tout ce que nous aimons trouver en vacances : des paysages variés, de jolies stations balnéaires, des villages de charme, des coins tranquilles, des endroits animés, de nombreux points d’intérêts, du terroir … Et avec la superbe météo que nous avons eu en septembre, il a l’air de bénéficier en plus d’un climat agréable, ce qui ne gâche rien ! Toutes les nuits y étaient d’ailleurs bien étoilées, quelque chose qui est assez rare à voir chez nous dans le nord …

Profiter d’une terrasse au bord de la mer, se promener sur le sentier des douaniers, déguster des huîtres près de cabanes ostréicoles, flâner dans des Plus Beaux Villages de France, faire de belles balades à vélo, admirer des couchers de soleil sur l’océan, … Il y a là tant d’agréables choses concourant à une certaine qualité de vie, un certain art de vivre qui nous correspond parfaitement.

Il y a en plus tant de choses à découvrir aussi dans les environs du Pays de Royan avec la proximité de Marennes, de l’île d’Oléron, de Saintes, de Rochefort, de La Rochelle, de l’île de Ré …

Il est certain qu’en 2 semaines nous ne nous sommes pas ennuyés une seule seconde, et pourtant :

  • nous nous sommes assez peu reposés …
  • nous n’avons ni vu tout ce que j’avais prévu ni fait toutes les activités que j’avais retenu …

Le Pays de Royan a aussi beaucoup plu à Valérie et je pense que, dans la mesure où nous serions prêts pour nos vieux jours à nous déraciner du Bassin Minier du Pas-de-Calais, nous pourrions certainement y vivre sans problème. Particulièrement du côté de Vaux-sur-Mer ou Saint-Palais-sur-Mer.

Cette destination nous a fait bonne impression et il nous faudra en découvrir un peu plus … Au vu du contexte toujours incertain concernant les voyages à l’étranger à cause de la Covid-19, nous avons donc pris la décision de reprogrammer en mai un séjour à Saint-Palais-sur-Mer plutôt que de prévoir de partir à Cuba. Le vrai voyage de nos 25 ans de mariage attendra alors attendre 2022, en espérant toutefois qu’il sera bien réalisable à ce moment là …

 

Et vous sinon, connaissez vous le Pays de Royan ? Y appréciez vous quelque chose en particulier ?

=> Pour répondre ou pour toute question/remarque, n’hésitez pas à utiliser la zone commentaires située en bas de cette page …

 

Cet article a 4 commentaires

  1. Ramackers

    Bonjour
    J’ai beaucoup apprécié votre récit sur la région de royan où nous avons décidé de nous installer prochainement.
    En effet nous avons acheté une maison à Vaux sur Mer.
    C’est une très belle région qui nous a beaucoup séduit et où les balades et visites ne manqueront pas.

    1. Christophe

      Merci pour votre appréciation sur notre article. Nous vous envions un peu d’avoir acheté une maison à Vaux-sur-Mer, vous y serez très bien 🙂
      Vous êtes de quel coin sinon ?

  2. Ramackers

    Nous sommes de la région parisienne (Essonne).
    Nous avons hâtes de nous y installer surtout avec la situation sanitaire que nous connaissons tous.
    Bonne soirée

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.